Comparatif des atteintes à l'environnement du fioul domestique

Dernière modification :

La consommation d’énergie et l’émission de polluants sont indissociables. L'ensemble des installations de chauffage domestique au bois, gaz et au fioul génère des émissions de polluants qui dépendent du combustible utilisé, de la technologie employée, de la chaudière ainsi que de ses réglages. Ces paramètres jouent sur la qualité de la combustion et donc sur la quantité de polluants émis.

 

 

 

Schéma ci-dessus, atteintes à l’environnement par les installations de chauffage selon la méthode de l’éco-indicateur 99. Il est intéressant de comparer les énergies entre elles pour prendre conscience qu'il n'existe pas d'énergie écologique. Les fabricants et autres énergéticiens donnent des vocables qui laissent penser que leur produit préserve la planète... Le seul moyen de préserver l'homme et non pas la planète est de la respecter. De toute façon, celle-ci possède la capacité de s'autorégénérer avec le temps en effaçant les créations parfois absurdes des humains. Il lui suffira d'attendre 100 ans, 1000 ans, 10000 ans, 100000 ans pour effacer toute trace d'une civilisation, fût-elle très avancée. L'histoire passée l'a toujours démontré.

  • Le comparatif des valeurs limites entre granulés de bois, fioul et gaz naturel

    Schéma des atteintes à la qualité de l'environnement

     

     

     

     

    Le tableau ci-dessus montre les émissions de NOx, CO2 et de particules fines particulièrement élevées pour le fioul domestique (mazout). (Source : tableau extrait du comparatif sur l'OPair -association Suisse de l'industrie gazière). Ce qu'il faut absolument savoir sur le fioul domestique chauffage

  • Le parc de chauffage accentue la pollution atmosphérique

    Toutes les activités humaines génèrent des particules fines et très fines en augmentation constante depuis près de 2 siècles en particulier le fioul domestique, le gazole et le bois énergie en bûches (les appareils à granulés de bois possèdent des rendements très supérieurs et émettent moins de pollution même si pour l'instant, ils ne sont pas équipés de filtres à particules).

    La combustion d'énergies fossiles dans les véhicules (notamment le diesel), le chauffage (particulièrement celui fonctionnant au bois bûche), la combustion de biomasse* à l'air libre, les centrales thermiques à charbon, les procédés industriels libèrent de nombreuses particules fines dans l'air diminuant la qualité de l'air. Le seuil de pollution devient inquiétant pour la santé, car ce sont des milliers de tonnes de particules fines et particules très fines qui sont en suspension dans l'air.

    * La biomasse est l'ensemble des matières organiques d'origine végétale, animale ou fongique pouvant devenir une source d'énergie par combustion (par exemple le bois énergie), après procédé de méthanisation (par exemple biogaz) ou après de nouvelles transformations chimiques (par exemple agrocarburant).

    Fumée usine de bois Linxe Landes

     

     

     

     

    Il faut noter que même si certains polluants sont émis en faible quantité par les chaudières, ce secteur d’activité de chauffage peut être à l’origine d’émissions conséquentes du fait du nombre important d’installations constituant le parc. Les installations industrielles même installées à l'écart des agglomérations contribuent à la pollution atmosphérique.

  • Le solaire : une énergie abondante, peu polluante et gratuite

  • Acqualys : une plateforme pour tout connaître sur l'habitat et ses occupants

    La nécessité d'étudier un lieu dans son ensemble (humain et habitat) est essentielle pour Acqualys : Connaître la transition énergétique pour décider pour agir.

    Tous les savants, scientifiques, sociologues, ingénieurs sont confrontés à la même problématique : celle d’étudier un élément aux propriétés observables définies et donc limitées. La loupe et le microscope font donc perdre de vue qu'un objet s'insère dans un ensemble de relations et de processus.

     

    Afin de pouvoir saisir le réel, il est indispensable de sortir de tous les cadres, il faut étudier des savoirs portant sur des objets très éloignés du sujet traité et explorer ce qui se cache derrière les formes observables du monde. En faisant référence au célèbre aphorisme d'Abraham Maslow « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » (The Psychology of Science, 1966).

    L'hyper spécialisation dans le fonctionnement de la société humaine occidentale ne donne qu’une vue partielle de la complexité du Monde et de sa beauté.

     Aphorisme d'Abraham Maslow


    Le généticien pensera que la génétique sauvera l’humanité, l'architecte s’imaginera que ses réalisations ne sont pas simplement des moyens physiques, mais qu’ils possèdent une portée philosophique supérieure. L’humain, qu’il soit scientifique, religieux ou créateur est un animal social qui partage ses idées, ses conceptions de la vérité, ses valeurs nobles ou celles qu'il attribue à la beauté si bien que par la loi universelle de la convergence, les individus finissent par suivre les mêmes voies. Les informations sont dispersées et semblent sans relations dans le mode dans lequel nous vivons.

     

    Dans certains cas, il y a des interdépendances, mais qu’on ne doit pas confondre avec l’interdépendance quantique qui repose sur des superpositions d’états, des complexités extrêmes, des apories à large échelle et nul doute, des processus de calcul quantique. Des intrications incluant des informations en relation avec un ensemble de « constituants quantiques ».

     

    Nos convictions et nos certitudes sont parfois trompeuses : « Ce qui nous paraît être de la matière solide n'est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu'elle nous donne une impression de solidité.

     

    Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s'arrête, il n'y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l'énergie informatisée en action ».

     

    Source CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire Genève), Travaux sur les anneaux d'accélération des particules.

     

    Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi éviter d'utiliser du papier et de l'encre ?

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes