Gaz propane technique, normes, installations, contrôles, pannes gaz

Dernière modification :

Il existe 2 types de gaz qui sont des gaz de nature différente :

- le gaz propane en citerne GPL équipée ou non d'un compteur de gaz propane.

- le gaz naturel commercialisé par plusieurs distributeurs en compteur, gaz de ville, gaz canalisé

Citerne gaz propane

 

1) Le gaz propane en citerne

Tout savoir sur les normes gaz propane (GPL) en citerne, la technique, l'installation, les fournisseurs de gaz, les différences entre le butane et le propane, l'entretien des citernes de gaz, les pannes des réservoirs de GPL, les coûts, les contrôles obligatoires, les organismes certificateurs. Gaz propane, normes, installations, contrôles, pannes gaz. Les questions sur le gaz propane et le gaz butane.

Les installations de gaz intérieures sont contrôlées par l'organisme Qualigaz.

Les installations des citernes et les règles de sécurité sont régies par les arrêtés du 30 juillet modifié et du 23 août 2005 modifié.

Citerne gaz propane : les normes

Distances de sécurité des réservoirs de gaz propane (arrêtés du 30 juillet modifié et du 23 août 2005 modifié).

Questions techniques sur le gaz propane : qu'est-ce qu’un gaz liquéfié ?

Un gaz liquéfié est un gaz qui est stocké à l'état liquide à la température normale, il est conservé dans des réservoirs ou des bouteilles sous pression. Ses différentes phases (liquide et vapeur) sont alors à l'équilibre. La citerne ou la bouteille est remplie de gaz liquide (GPL) à 85 %, un espace au-dessus du liquide (appelé ciel gazeux) est occupé par du gaz en phase gazeuse.

Au fur et à mesure que l'on soutire du gaz de la citerne ou de la bouteille, un volume suffisant de gaz liquide s'évapore pour le remplacer, il se produit alors du froid lors de cette action physico-chimique sur les parois du récipient (partie mouillée) la pression interne conserve une valeur constante, mais varie suivant la température extérieure.

Exemples de gaz liquéfiés : le butane, le propane.

Peut-on vider complètement une citerne de gaz propane ?

Oui, il est possible de vider complètement une citerne de propane, car il ne se forme pas de dépôt au fond du réservoir comme le fioul. Le seul problème qui puisse se produire est l'arrêt de la chaudière par exemple si la température est trop basse pour que le propane puisse se vaporiser (passer de l'état liquide à l'état gazeux).

Le débit d'une citerne s'appelle la capacité d'évaporation, plus le récipient est grand plus le nombre de kg de gaz utilisables est important. Plus la température est basse et moins le gaz en phase gazeuse est utilisable.

Quels sont les éléments de compatibilité d'une installation de gaz propane avec le gaz naturel ?

(si ma commune est équipée un jour)

Trois configurations d'installations de gaz propane sont possibles :

La chaudière de gaz propane et une plaque de cuisson sont alimentées par une citerne de gaz :

Ces appareils sont équipés d'injecteurs gaz fonctionnant au propane et d'un détendeur basse pression de 4 ou 5 kg avant chaque appareil de service qui permet de détendre le gaz de 1.5 bar à 0.37 mbar.

La pression du gaz propane de 1.5 bar étant plus élevée que celle du gaz naturel 0.20 mbar le diamètre du tuyau est généralement de 12/14 mm pour le propane et de 20/22 mm pour le gaz naturel.

Un réseau canalisé de propane peut également alimenter les appareils fonctionnant au propane à partir d'un compteur. Il existe 2 types de compteurs :

Un compteur gaz basse pression (pression entrée 1.5 bar et pression de sortie 0.37 mbar)

Dans ce premier cas avec une pression en sortie de compteur de 0.37 mbar, un robinet d'arrêt est placé avant chaque appareil de service et le tuyau du fait de la plus faible pression à 0.37 mbar est d'un diamètre plus conséquent 20/22 mm.

Un compteur haute pression (pression entrée 1.5 bar et pression de sortie équivalente 1.5 bar).

Dans ce deuxième cas avec un compteur gaz haute pression tous les appareils de service sont équipés d'injecteurs gaz fonctionnant au propane et d'un détendeur basse pression de 4 ou 5 kg avant chaque appareil de service qui permet de détendre le gaz de 1.5 bar à 0.37 mbar comme dans le cas d'un raccordement sur une citerne de gaz.

Si le gaz naturel arrive à votre porte dans le cas N°2, l'installation gaz peut servir en échangeant les injecteurs et en raccordant le compteur gaz naturel. Dans les configurations N°1 et N°3, les injecteurs, les tuyaux et les détendeurs sont à remplacer.

Est-il possible d'avoir des compteurs à gaz individuels sur un lotissement d'habitation ou sur un immeuble ?

Compteur gaz propane individuel

Tous les distributeurs de gaz et toutes les sociétés distribuant du gaz propane peuvent installer des compteurs à gaz dont elles assurent le relevé des index de consommation comme le fait par exemple le distributeur de « gaz de ville » terme désuet appelé actuellement gaz naturel et distribué principalement par Gaz de France (GDF),ses homologues dans les zones urbaines ou tous les nouveaux acteurs du marché du gaz actifs depuis juillet 2007.

Une collectivité, une commune, une mairie, un pavillonneur, un promoteur, un bailleur, une copropriété peuvent faire alimenter de nombreux foyers avec des compteurs individuels à gaz assurant ainsi tous leurs besoins de chauffage, d'eau chaude et de cuisine à des tarifs intéressants. Un stockage sera alors implanté dans une zone neutre (espace vert, emplacement dans un lotissement, etc.) et un réseau de canalisations enterrées distribuera le gaz dans tous les logements.

La pose de compteurs individuels, placés dans les parties communes permet le comptage et la facturation individuelle du gaz consommé. Cette répartition peut être faite soit par le propriétaire de l'immeuble qui a souscrit le contrat d'approvisionnement, soit par le distributeur de propane qui traite avec chaque utilisateur dans le cadre des nouvelles offres de gaz en réseau.

Un lotisseur créant plusieurs logements peut faire installer par un distributeur de propane un réseau qui desservira tous les foyers. Le choix de la distribution par compteurs individuels à gaz se fait au moment de la viabilisation du terrain, en même temps que l'enfouissement des autres raccordements, par le promoteur, la commune, l'office des HLM, etc.

Compteur de gaz

Compteur comptage gaz à membrane

 

 

 

 

 

 

  

Tous les distributeurs de gaz et toutes les sociétés distribuant du gaz propane peuvent installer des compteurs à gaz. Photo Picbleu ®

Comment fait-on pour convertir des mètres cubes relevés sur un compteur en kg de gaz ?

Avec l'aide du tableau ci-dessous, si vous relevez 10 m3 au compteur vous devez multiplier 10 m3 par la valeur 1.947 pour obtenir le nombre de kg (Pour cet exemple : pression 37mbar, température 15°, altitude 0 à 200 mètres)

Convertir des m3 de gaz en litres- kWh- poids- Kg ou tonne

Tableau de conversion m3 en kg de GPL. Doc Acqualys. Télécharger fichier PDF

 

Tableau de conversion m3 en kg de GPL. Documentation Picbleu

Apparentes ou enfouies, les citernes fonctionnent de manière identique. Elles contiennent du gaz propane liquéfié pouvant se vaporiser même en cas de température extérieure basse (-40 °). Les citernes apparentes s’installent plus facilement que les citernes enterrées : il suffit de les poser sur une dalle ou des dallettes de béton.

Il faut conserver un minimum de 3 mètres d’espace libre autour du centre du capot de la citerne apparente : aucune ouverture de bâtiment, aucun point bas, aucune limite de propriété, aucune matière combustible ne doivent s’y trouver. Cette limite est réduite à 1,50 mètre pour une citerne enfouie. L'intérêt des citernes enterrées est lié au gain de place et à la sécurité, d'un point de vue esthétique, seul un capot vert en matière composite de la citerne enfouie apparaît au niveau du sol.

Comment est raccordée une citerne enfouie ?

Une citerne est reliée par des tuyauteries souterraines (en cuivre ou en PEHD) à la chaudière du logement ou aux chaudières s'il s'agit d'un immeuble collectif. La chaudière ainsi alimentée fournit :

De l’eau chaude pour les radiateurs.

De l'eau chaude pour les points d'eau.

Une citerne de gaz propane alimente également les plaques de cuisson et le four

Questions techniques sur le gaz propane Peut-on enfouir la citerne soi-même ?

L’installation de la citerne enterrée par l'usager est possible. Il est nécessaire de respecter un cahier de charge pour ainsi réaliser tous les travaux de génie civil (creusement de la fouille, enlèvement des déblais, remblai) par l'intermédiaire d'une entreprise ou la location d'une minipelle par exemple.

Actuellement, il n'y plus d'intérêt à ce charger de ce travail, car pratiquement toutes les sociétés distributrices de gaz se chargent, gratuitement, de ce génie civil technique et coûteux.

Qui fait l'entretien de la citerne de gaz propane  ?

À chaque livraison de gaz propane, le chauffeur-livreur effectue un contrôle visuel du bon état de la citerne (adaptateur, jauge magnétique, joints, etc.).

Tous les 3 ans, un contrôleur technicien vient vérifier l’accessibilité de la citerne et la conformité de son implantation. Il contrôle le bon état du revêtement de la citerne, relève toute défectuosité, fuite ou marque de corrosion.

Pour les citernes enterrées, il s’assure du bon fonctionnement de la protection cathodique.

Les détendeurs, capots, jauges et valves sont testés, les accessoires défectueux sont remplacés. En fin de visite, le technicien dresse le bilan de son intervention dans un compte rendu de visite qui est remis au client. Un autocollant portant la date de la visite et le nom du contrôleur est apposé sur la citerne, sous ou dans le capot.

Que faire en cas de panne ?

Détendeur limiteur de pression propane

Détendeur limiteur de pression propane

Détendeur et limiteur de propane : des accessoires souvent non garantis par le distributeur de gaz. Photo Picbleu ®

Que faire en cas de fuite de gaz ?

Symbole produit inflammable

Gaz propane, les risques, la sécurité gaz, les fuites de gaz

Symbole produit inflammable

La flamme bleue du gaz

Flamme gaz

Les nouveaux brûleurs gaz équipés de thermocouples coupent l'arrivée de gaz en cas d'extinction accidentelle de la flamme. (eau de cuisson qui déborde, courant d'air, et.).Photo Picbleu ®

Est-il interdit d'utiliser du gaz dans les immeubles ?

Il n'existe qu'une seule restriction dans l'usage du gaz (gaz naturel, butane ou propane), elle concerne les immeubles dits de grande hauteur (IGH). Ce sont les immeubles dont le plancher bas du dernier niveau est situé :

* pour les immeubles d’habitation : à plus de 50 mètres du niveau du sol le plus haut utilisable pour les véhicules, engins de secours et de lutte contre l'incendie.

* pour les autres immeubles (bureaux par exemple) à plus de 28 mètres du niveau du sol le plus haut utilisable pour les véhicules, engins de secours et de lutte contre l'incendie.

Combien coûte l'entretien de la citerne ?

Il peut être gratuit ou payant suivant les contrats des différentes sociétés. L’entretien étant pris en charge par le distributeur ou au contraire à la charge de l'usager, la réglementation oblige les sociétés à garantir les citernes, mais tous les accessoires vissés sur les réservoirs à gaz ( détendeur de pression, limiteur de pression, joint isolant) font partie de l’installation intérieure du logement et ne font pas partie de la liste des éléments garantis.

Les mentions excluant la prise en charge par les différents distributeurs des coûts de l’intervention des techniciens et les pièces de rechange éventuelles sont indiquées de façon plus ou moins claire dans les contrats. Un élément également important à vérifier lors de la signature.

Quelle est la différence entre le butane et le propane ?

Le butane et le propane sont des gaz de pétrole liquéfiés (GPL) sous faible pression pour en faciliter le transport et la distribution. Une fois le robinet de la bouteille ouvert lors de leur utilisation, ils redeviennent gazeux, car le gaz liquéfié se vaporise et se transforme en gaz. Le butane est en général réservé à des applications à l'intérieur de la maison, car si la température ambiante est inférieure à 0°C, il reste dans la bouteille sous forme liquide sans pouvoir se vaporiser. Le propane est utilisable jusqu’à une température de — 44 °C : Il doit être stocké à l’extérieur de la maison, car tout récipient d'une pression supérieure à 7 bars ne peut être utilisé à l'intérieur d'un logement. Pour la petite histoire, la bouteille de champagne sous pression est à la limite de la règlementation.

À noter : lorsqu’on fait un barbecue, même à l’extérieur, on peut indifféremment utiliser le butane ou le propane. La plupart des modèles commercialisés par les fabricants acceptent les deux gaz (propane ou butane, il faut toutefois adapter un détendeur approprié).

Comment protéger le détendeur-citerne de propane ?

Le détendeur ou le limiteur de pression doivent rester à l'abri des intempéries (pluie, soleil) pour éviter un vieillissement des parties internes. Le fait que ces accessoires gèlent indique une mauvaise adéquation entre la puissance demandée et le débit possible. Le recours à un isolant n'empêchera pas ce phénomène de formation de glace. Il faut remplacer les pièces par des modèles adaptés.

Y a-t-il des additifs dans le gaz propane ?

Oui, en période hivernale, pour améliorer les performances du GPL, le gaz propane est additivé avec du méthanol. Le méthanol permet d'éviter le problème de givrage des détendeurs de citernes. Une seule firme de gaz utilise le benzotriazole pour éviter la formation de résidus solides de corrosion qui peuvent boucher les injecteurs des brûleurs et à remplacé le méthanol par du bio-méthanol plus respectueux de l'environnement.

Additif pour gaz propane butane et sécurité installation de gaz

Une énergie renouvelable (panneaux solaires thermiques) est-elle compatible avec le choix propane ?

L'énergie solaire, énergie renouvelable par excellence, est un complément idéal, le montant du crédit d'impôt devrait lui assurer un développement important accompagné d'une baisse des coûts. Le solaire seul ne peut suffire pour assurer tous les besoins d'une habitation en toutes saisons.

Le propane intervient alors en complément pour assurer le chauffage, l'eau chaude et la cuisine.

Certaines personnes avisées feront le choix de combiner ces deux énergies ce qui s’avère être fort judicieux et rentable pour l’avenir.

Existe-t-il une autorité indépendante qui contrôle les installations de gaz ?

Plusieurs acteurs participent au respect de la réglementation : la sécurité est une notion essentielle dans le domaine du gaz. L'arrêté 2 août 1977 précise, le rôle et la responsabilité de chaque intervenant :

L'installateur agrée : Il doit être certifié (par exemple par QUALIGAZ), il réalise l'installation et doit procéder à des essais de résistance mécanique et des essais d'étanchéité. Il attestera avoir réalisé ces vérifications en fournissant :

- Soit un Certificat de Conformité d'Installation (CCI) pour le marché de l'habitat.

- Soit un Procès Verbal d'Epreuve (PV) pour les installations professionnelles. (Industrielles, commerciales ou agricoles).

Le distributeur de gaz : Il doit s'assurer avant le premier remplissage de gaz que l'installation est « en apparence étanche » et signer la partie qui lui est réservée sur le certificat de conformité intérieure QUALIGAZ

Le gaz naturel (gaz de ville) 

Certains distributeurs de gaz sont limités à une zone géographique, et d'autres couvrent la totalité du territoire français.

Ces distributeurs de gaz qui présentent différentes offres de contrats sont par ordre alphabétique : Altergaz, Alterna, Antargaz, Direct Energie, EDF, Electrabel Suez, Enercop, Enerest, ENI, Gaz de France Dolce Vita, GEG sources d'énergies, Planète OUI, Powéo, Proxélia, Tégaz Total.

Tous les distributeurs de gaz et toutes les sociétés distribuant du gaz propane peuvent installer des compteurs à gaz. Photo Picbleu ®

Compteur de gaz

Quelles sont les villes et communes raccordées au gaz de réseau (gaz de ville) ?

GrDF gaz réseau distribution France  Doc Acqualys

Le service « Estimer ma situation au réseau de gaz naturel » permet d'obtenir, par un système de calcul automatique et de géolocalisation, une estimation de la possibilité de raccordement d'un local situé en France métropolitaine au réseau de distribution de gaz. Nous précisons que les informations communiquées par GRDF étant fournies à titre uniquement indicatif, elles ne sauraient constituer un engagement ni pour Picbleu ni pour GRDF.

Si vous souhaitez obtenir une étude technique concernant la possibilité de raccordement au réseau de distribution de gaz naturel ainsi que le coût de son raccordement, un accueil téléphonique, Gaz naturel Raccordement et Conseil est disponible au 09 69 36 35 34 (appel non surtaxé).

Contactez gratuitement un expert Portail habitat Picbleu.jpg

  • Quelles sont les autres données d'identification ou appellations du propane ?

    Autres noms du propane : Diméthylméthane, hydrure de propyle, propane liquéfié

    Principales utilisations du gaz propane : Combustible (chauffage), carburant (carburation), réfrigérant, propulseur en aérosol, solvant.

    Apparence du gaz propane : Gaz incolore

    Odeur du gaz propane : inodore. Ses caractéristiques font du gaz propane une détection faible, un produit odorisant peut être ajouté par le fournisseur suivant ses utilisations.

    Numéro de registre CAS : 74-98-6

  • Quelles sont les conditions d'inflammabilité d'un gaz liquéfié ?

    Pour qu'un gaz inflammable prenne feu dans sa zone d'inflammabilité dans l'air, il faut une source d'inflammation.

    Celles-ci sont fréquentes dans les lieux de travail (flammes nues, les étincelles et les surfaces chaudes).

  • Questions techniques sur le gaz propane : Que signifie PG ?

    Cette appellation PG (Professionnel Gaz) est accordée aux installateurs d'équipements alimentés au gaz naturel ou propane. Cette appellation PG satisfait aux critères de qualification et de compétences exigés pour une installation d'un chauffage gaz.

    Cette appellation a remplacé depuis le 1er janvier 2007, les appellations PGN (Professionnel Gaz naturel) et PGP (Professionnel Gaz Propane). Pour plus d'informations, se rapprocher des organisations professionnelles (Professionnels du Gaz, CAPEB, FFB-UNCP, FFB-UCF, SYNASAV).

  • Quelle est la différence entre le butane et le propane ?

    Deux principales caractéristiques différencient le butane et le propane : Le butane se vaporise à partir de +5°C et le propane dès -44°C.

    La tension de vapeur ou pression du gaz ( le modèle et le réglage du détendeur sont différents).

    Tous les appareils qui fonctionnent au butane fonctionnent aussi au propane et inversement.

    Le butane ne peut s'utiliser que si la température ambiante de l'endroit où la bouteille se dilue s'élève au moins à +5°C.

  • Quelle est l'utilité de connaître la masse volumique du propane ?

    Lors d'une livraison de gaz propane, le volucompteur édite un bon indiquant le nombre de litres, la température, le pourcentage de la jauge avant et après livraison et l'heure.

    Sur la facture, le nombre de litres est multiplié par la masse volumique (tableau ci-dessous) le résultat est exprimé en kg qui est ensuite multiplié par la valeur en euros.

    masse_volumique.gif

  • Quelle est la puissance en kWh libérée par une citerne propane de 1000 kg à 15°C et une pression de 1bar ?

    Les calculs suivants sont effectués sous les conditions normales de température de 15°C et une pression de 1bar ou 1013 mbar. Remarque 1 : 13800 kWh correspond au PCS par kg. Remarque 2 : Le PCS est utilisé par les calculs financiers (tarif et consommation). Le PCI est utilisé pour les calculs techniques (puissance, rendement et calcul des canalisations).Le pouvoir calorifique est la quantité de chaleur dégagée par la combustion complète de l’unité de combustible (volume ou poids) dans les conditions normales.

    Détermination du volume de liquide présent dans une citerne pleine de 1000 kg : Vliq = Masse (kg)/Masse volumique (kg/m3) = 1000/515= 1,942 m3 soit 1942 litres

    Détermination du volume de gaz libéré par 1000 kg de propane liquide : Sachant que 1 litre de propane liquide libère 311 litres de gaz : Vgaz = 1942 x 311 = 603962 L soit 603,962 m3.

    Détermination de la puissance libérée par 603,962 m3 de propane gazeux : P= Vgaz (m3) x PCS (kWh/m3) = 603,962 x 25,9 = 15 642,6 kWh. Le PCS correspond à l’énergie thermique dégagée lorsqu’on suppose que l’eau fournie lors de la combustion est maintenue à l’état liquide.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes

Publireportages