Un chauffe-eau thermodynamique est-il rentable ? Avis conseils

Dernière modification :

Le marché du chauffe-eau thermodynamique est récent, les débuts ont été laborieux et nous n'avons pas assez de recul pour juger de la fiabilité réelle de ce système. Le branchement sur des panneaux solaires photovoltaïques, le bruit ou le froid qu'il occasionne, le prix élevé font partie des questions posées par les visiteurs.

De très nombreux internautes nous demandent si un chauffe-eau thermodynamique est rentable.

 

SOMMAIRE

Chauffe-eau-sanitaire-thermodynamique-sanitaire-avantage-inconvénient-Picbleu.png

Le chauffe-eau thermodynamique

Si le logement est déjà équipé d'un appareil de production d'eau chaude, il faut se poser la bonne question : La dépense sera-t-elle amortie ou pas ? 
Notre avis est simple : ce ballon chauffe-eau thermodynamique n'est pas universel.
L'usage a largement démontré qu'il ne convient pas à tous les usages et à toutes les situations.

Notre conseil est de bon sens : le choix d'un chauffe-eau thermodynamique doit être réfléchi, car de nombreux paramètres très variables suivant la zone géographique, le climat, le type de logement, la composition du ménage, ils influent sur son intérêt réel donc sur sa rentabilité et non pas celle supposée par les jolies documentations. 

 

Produire l'eau chaude

Il existe actuellement 3 solutions pour la production d’ECS (Eau Chaude Sanitaire) :

  •  par la production de chauffage (chaudière à gaz, bois, fioul, pompe à chaleur, etc.),
  •  par un chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI),
  •  par un chauffe-Eau Thermodynamique (CET).

Partez du principe que les éléments les plus simples sont les plus fiables et les plus rentables. Si vous avez une chaudière à combustible économique (gaz naturel, granulés de bois) conservez ce mode de production d'eau chaude sanitaire. Si votre toit le permet, optez pour des panneaux solaires.

 

1. Pertinence du chauffe-eau

Vérifiez si l'installation d'un chauffe-eau thermodynamique est valable. Contrairement à ce qui est annoncé, le chauffe-eau thermodynamique n'est pas un appareil universel qui s'adapte partout et n'importe où. Son intérêt est lié à de nombreux paramètres qu'il faut connaître afin de faire le bon choix.

 

Critères

Détails

 Caractéristiques

Installation possible

Remarque

Région 

 

 

 

 

 

Région méditerranée

Hivers doux

Parfaitement adapté

Hiver doux

Région Ouest

L'air se réchauffe en journée

Adapté

Plutôt façade Atlantique

Région Sud-Ouest

L'air se réchauffe en journée

Adapté

Gel à 6 h et soleil à 11 h

Zones de montagnes

Température trop froide

Déconseillé

COP calculé pour + 7degrés

Régions Nord et Est

Hivers trop rigoureux

Déconseillé

COP calculé pour + 7 degrés

Type de logement

 

Maison individuelle

Nécessite un local non chauffé

Adapté

Idéal rempl. ballon élect. (1)

Appartement

Surface souvent limitée

Incompatible

Encombrement, technologie, bruit

Type de famille

 

 

 

Personne seule

Capacité inadaptée

Non rentable

COP trop bas pour offrir intérêt

Couple 

Capacité inadaptée

Non rentable

Rentabilité improbable

Couple + 1 enfant

110 litres maximum (2)

Adapté

Rentabilité possible

Famille 5 à 6 personnes

250 litres maximum (2)

Parfaitement adapté

Rentable pour besoins importants

Emplacement

 

Prèlèvement sur air ambiant

Buanderie, cellier

Refroidit fortement la pièce

Renforcer isolation mur logement

Prèlèvement sur air extrait

Branché sur VMC simple flux

Augmenter débit VMC (3)

Coûteux installation

Prélèvement sur air extérieur

Bouches entrée et sortie d'air

Le plus satisfaisant

Gaines parfaitement étanches

Souscription heures creuses

Prix du kWh inférieur

Abonnement supérieur

COP diminué la nuit 2%/degré (4)

Equilibre du réseau ERDF

Température de réglage

Température officielle 55 ° (5)

Ne jamais régler en dessous 55°

Risque de prolifération germes (6)

45° développement légionelles

Légende

(1) Pour les maisons en tout électrique, le remplacement du ballon produisant l'eau chaude peut être intéressant si l'on respecte les facteurs liés à l'habitation, le climat, la composition de la famille.
(2) Voir les 2 modèles retenus pour leur efficacité.
(3) Si le rendement est plus intéressant, il est contrebalancé par l'investissement dans des gaines de ventilation et augmenter le débit de la VMC qui génère une coûteuse surconsommation de chauffage.
(4) Le COP du chauffe-eau thermodynamique chute de 2% par degré perdu. La nuit plus fraiche n'est pas propice aux rendements élevés.
(5) La température de l'eau chaude à 55 degrés est le minimum afin d'assurer une sécurité sanitaire. Certains appareils sont équipés d'une résistance thermique pour réaliser un cycle antilégionellose hebdomadaire (100 litres d'eau sont portés à la température de 60 à 65 degrés pendant environ 5 minutes afin de détruire les bactéries pathogènes éventuelles qui pourraient infecter le ballon).
(6) Plus la température de l'eau chaude sanitaire est faible et plus le COP de l'appareil est élevé, mais régler le chauffe-eau thermodynamique à 45 degrés entraine le risque de développement de germes pathogènes (légionelles).

 

2. Fonctionnement chauffe-eau 

Le système est simple : une pompe à chaleur a été intégrée à un ballon d’eau chaude type électrique.

L’aspiration de l’air ambiant (soit l'air extérieur ou l'air extrait de la VMC) permet de récupérer les calories et les transmettre à l’eau stockée dans la réserve du ballon.

Les fabricants annoncent généralement des Cop (coefficients de performance) de 3,3 à 3,7.

En théorie, lorsque l'appareil consomme 1 kWh d’énergie électrique, il restitue 3,3 à 3,7 kWh pour chauffer l'eau chaude sanitaire.

Le calcul du COP est réalisé toujours dans des conditions idéales en laboratoire, des conditions difficiles à obtenir en situation réelle. 

Plusieurs paramètres intervenant dans le calcul du coefficient COP modifient le rendement du chauffe-eau thermodynamique.

Lorsque le chauffe-eau thermodynamique n'est pas relié à des panneaux solaires, une chaudière existante ou une VMC, un appoint électrique est utilisé lorsque les besoins en eau chaude sont supérieurs à ceux pouvant être fournis par le groupe. Lorsque l'air ne contient plus suffisamment de calories pour monter l'eau en température dans le ballon, des résistances électriques prennent le relais afin d'assurer la chauffe totale de l'eau.

 

3. Qu'est-ce que le COP ?

Le chauffe-eau thermodynamique utilise de l'énergie électrique pour pomper des calories dans l'air afin de réchauffer de l'eau sanitaire pour les besoins domestiques de la cuisine et la salle de bain.

Son rendement, appelé « COP » (Coefficient de Performance), est le rapport entre l'énergie restituée (énergie pour la production d'eau chaude) et l'énergie électrique consommée (consommation du compresseur et du ventilateur).

Un COP de 2.5 signifie que le chauffe-eau thermodynamique consomme 1kWh d'électricité et fournit 2.5 kWh de chaleur. Les COP indiqués par les fabricants sont théoriques, ils ont le mérite d'exister pour pouvoir comparer les marques, mais ces valeurs obtenues en laboratoire ne seront jamais obtenues en situation réelle. Rien n'est plus variable que l'air : un vent frais, une ombre portée, l'évaporation de la terre ou un nuage peuvent faire baisser la température de façon imprévisible.

 

4. Quelle capacité choisir ?

L'appareil prélève de l'air dans lequel il récupère des calories. Les essais de calcul sont effectués à une température extérieure de + 7 degrés, une arrivée d'eau froide de 10 degrés pour une température d'eau chaude de 55 degrés avec un soutirage de 325 litres.

Ce calcul est théorique et extrêmement variable en raison des données obtenues en laboratoire et qui ne sont jamais reproduites chez l'usager.

Exemple, un couple ayant investi dans un ballon thermodynamique de 300 litres. Ces 2 personnes vont consommer 60 litres d'eau chaude par jour soit 90 litres par jour d'eau chaude sanitaire à 40 degrés. Dans ce cas, les besoins sont faibles, le COP sera bas et la rentabilité ne sera pas assurée.

Fiez-vous à une entreprise RGE

Les conseils de Picbleu

Le premier conseil est de faire appel à un professionnel qualifié qui a l'expérience de la pose de ce type d'appareil et qui connait parfaitement le produit qu'il vend.

La qualification RGE et le certificat d'assurance à jour doivent accompagner le devis d'installation.

  •  Choisissez un chauffe-eau thermodynamique pouvant s'associer à des panneaux solaires, une chaudière existante ou une VMC.
  •  Choisissez un chauffe-eau thermodynamique portant la marque NF.
  •  Choisissez un chauffe-eau thermodynamique ayant un coefficient de performance (COP) supérieur à 3,2.
  •  Choisissez un chauffe-eau thermodynamique utilisant un fluide frigorigène avec un impact limité sur la couche d’ozone (R134A, R410A). 
  •  Évitez les modèles contenant des gaz à effet de serre comme le R22 qui contient du chlore.
  •  Faites appel à un installateur professionnel RGE, qualifié Qualipac, donnant droit à un crédit d’impôt.
  •  Installez un adoucisseur d'eau si dans la région où vous résidez l’eau est dure. Le calcaire limite la durée de vie du ballon par des dépôts sur le condenseur du chauffe-eau. Le traitement de l'eau protégera votre installation sanitaire.

 

Vous-avez-une-question-réponse-Picbleu-devis-simple-facile

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page