Actualités sur l'Electricité

Dernière modification :
  • EDF réhabilite d'anciennes centrales au fioul.
  • Pendant 20 ans, ces centrales n'ont pas été considérées comme rentables.
  • A Vaires sur Marne, la centrale EDF est en cours de démolition.
  • EDF a construit un site entièrement piloté par informatique.
  • Cet outil puissant et polluant sera utilisé pour « l'extrême pointe ».
  • Ces turbines fioul répondent à l'augmentation des pics en hiver.
  • Signe des temps.
  • Records de consommation électrique en janvier 2009.
  • Autres articles sur l'électricité.
  • Actualité de l'électricité EDF a réhabilité d’anciennes centrales à fioul pour faire face aux pics de consommation

    Pour faire face à une demande électrique croissante, l'électricien Français EDF a réactivé quatre centrales au fioul mises à l'arrêt depuis le début des années 1990 dans un contexte de surproduction, le coût de la rénovation coûtant 10 % du prix neuf elles avaient été mises « sous cocon » ce qui les a sauvées de la démolition. EDF a aussi construit deux nouvelles turbines sur le site arrêté de Vaires-sur-Marne.

    marne.jpg

     À Vaires-sur-Marne, en Seine-et-Marne, EDF à construit 2 nouvelles centrales à fioul.

    Actualité sur l'électricité Pendant 20 ans, ces centrales à fioul n'ont plus été considérées comme rentables.

    Pendant une vingtaine d'années, à une époque pendant laquelle le monde ignorait les mécanismes du réchauffement climatique et lorsque le baril de pétrole coûtait seulement 3 dollars, ces centrales à fioul ont joué un rôle capital à la fin des années 1960. Mais, après le choc pétrolier et le développement des centrales et du parc nucléaire, elles n'ont plus été considérées comme rentables.

    Actualité sur l'électricité À Vaires-sur-Marne, la centrale à charbon d'EDF arrêtée en 2005 est en cours de démolition.

    À Vaires-sur-Marne, en Seine-et-Marne, 250 personnes ont travaillé sur la centrale à charbon d'EDF arrêtée en 2005 et actuellement en cours de démolition. Ce démantèlement s’effectue sous le contrôle de Monsieur Didier Hutin, l'ancien directeur du site, ce chantier durera trente mois.

    Actualité sur l'électricité  EDF à construit un site entièrement piloté par informatique.

    EDF à construit en dix-huit mois, deux nouvelles turbines à combustion au fioul d'une capacité totale de 370 mégawatts à une centaine de mètres de l'ancienne centrale.
    Le site est entièrement piloté par informatique depuis Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), à 35 kilomètres, où EDF a centralisé sa production thermique d'Île-de-France et ne nécessite pas de personnel.

    Actualité sur l'électricité  Cet outil puissant et polluant, sera utilisé seulement pour « l'extrême pointe » :

     Pierre Gadonneix, le Président Directeur du groupe EDF est venu inaugurer cette nouvelle centrale, réalisée « dans les temps et dans les budgets ».
    Cet outil puissant et polluant, sera utilisé seulement pour « l'extrême pointe » jargon utilisé dans le milieu énergétique, c'est-à-dire pour les pics de consommation, alors que le nucléaire sert à couvrir les besoins de base. La puissance de cette unité est de 4.000 mégawatts de capacité de production thermique à flamme, elle utilise le fioul un combustible fossile particulièrement polluant. Dans le cadre de ce plan d'investissement de 1,3 milliard d'euros, quatre turbines à combustion sont prévues en plus de celle de Vaires-sur-Marne, également en Île-de-France, ainsi que trois cycles combinés à gaz.Un paradoxe à l’heure de la lutte contre les émissions de CO2.

    Actualité sur l'électricité Ces turbines à fioul répondent à l'augmentation des pics en hiver l'un des principaux problèmes d'EDF :

    Ces nouvelles turbines à combustion fioul sont capables de passer de zéro à pleine puissance en vingt et une minute, et « devraient tourner seulement quelques centaines d'heures par an » elles doivent répondre à l'augmentation des besoins en pointe, essentiellement en hiver l'un des principaux problèmes d'EDF. Ces installations permettent uniquement « de faire face à des hausses de consommation exceptionnelles », en particulier en cas de grand froid l’hiver. Les 58 réacteurs nucléaires qui fournissent suivant les différentes sources près de 85.7 % (source lettre bleu ciel EDF) ou 78.1 %( source GGEMP 19/04/2007-RTE 2007) ou 76.9 % (source RET 2007), de la production d’électricité d’EDF dans l’hexagone semblent avoir du mal à suivre la hausse de consommation des Français. Conséquence : à l’heure de la lutte contre le réchauffement climatique, l’opérateur doit réactiver quatre centrales au fioul mises en sommeil au début des années 1990, à Porcheville (Yvelines), Cordemais (Loire-Atlantique) et Aramon (Gard).

    Actualité sur l'électricité Signe des temps :

    Pendant les années 2001 à 2007, la consommation française d'électricité a augmenté de 12 %, pour monter à 89 gigawatts en pic, essentiellement en raison d'un recours accru au chauffage électrique. Les pics de consommation d’électricité sont en effet passés en cinq ans de 79,7 GW à 89 GW en France, essentiellement en raison d’un recours accru au chauffage électrique.

    Depuis 2008 ainsi que les pics de consommation de 2012 pour faire suite à l'augmentation des chauffages électriques et notamment du phénomène de mode des pompes à chaleur électriques, EDF avait programmé la remise en service de quatre anciennes centrales au fioul (à Porcheville, Cordemais et Aramon).

    Actualité sur l'électricité Record de consommation électrique les 5, 6 et 7  janvier 2009 :

    La consommation d'électricité a atteint des records de consommation en France en janvier 2009. Cette forte demande d’électricité due à la vague de froid observée depuis quelques jours est due à des températures enregistrées inférieures de 5 °C aux normales saisonnières. 
    À cette période de l’année, une baisse de 1°C de la température entraîne une augmentation de la consommation d’électricité d’environ 2 100 MW, soit l’équivalent du double de la consommation de la ville de Marseille. 
    Alors que les températures se situaient largement sous les normales saisonnières, trois pics de consommation historiques ont été enregistrés dont celui du 7 janvier 2009 à 19 heures à 91400 MW. Le précédent record de consommation s'élevait à 88 960 MW, le 17 décembre 2007. 17000 foyers dans les Bouches du Rhône (13) ont été privés d'électricité. la solution trouvée pour remédier à ces pannes et l'envoi aux usagers de courriels et de SMS pour les inciter à réduire leur consommation.
    Le gestionnaire de réseau RTE invite tous les Français, en particulier ceux habitant les deux régions : Ouest et PACA, à mieux maîtriser leur consommation d'électricité, notamment au moment de ces pointes de consommation, entre 17 h et 20 h. Le gestionnaire de réseau demande quelques gestes simples pouvant contribuer à cet effort d'économie : éteindre la lumière dans les pièces inoccupées, baisser la température à 18 °, moduler la température dans les pièces inoccupées chauffées à l’électricité, fermer les volets la nuit, utiliser les appareils électroménagers après 20 h (lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge. . .), éteindre les appareils en veille, etc.
    Les moyens de production d’électricité appelés à la pointe en hiver étant plus émetteurs de CO2 qu’à d’autres moments de la journée, ce comportement concourra également à la lutte contre le changement climatique, a précisé RTE.
    Le réseau français est relié à ceux des pays voisins, par 45 lignes d’interconnexion permettant des échanges d'électricité transfrontaliers permanents. RTE prévoyait le 5 janvier 2009 que la France serait très légèrement exportatrice à la pointe, le lundi 5, et deviendrait légèrement importatrice (à hauteur de 1000 MW) le mardi 6, toujours à la pointe de 19 h.
    Grâce à la disponibilité des centrales des différents producteurs français, et aux capacités d’échange avec les voisins européens, ces pointes de consommation ne devraient pas conduire à des ruptures d’approvisionnement selon RTE, bien que la situation soit délicate dans la Région Ouest et en PACA.

    (source : RTE)

    Actualité sur l'électricité Importation de l'électricité

    Selon certains experts : le manque d’investissement dans les centrales de l’hexagone et l’exportation importante de l’électricité française pour cause de rentabilité serait la cause de la mise en service de ces centrales à fioul. Certains experts s’insurgent contre la politique de « profit à tout prix » qu’a entraînée la déréglementation du secteur électrique dans l’Union européenne, avec le passage d’Edf en société anonyme en 2004, suivi d’une introduction en bourse en 2005.

    « Les investissements dans l’entretien des centrales ne seraient pas à la hauteur et la productivité seraient en baisse », précise un spécialiste pessimiste ? qui annonce le risque de coupure de courant.

    La hausse de la demande n’expliquerait  pas tout : Énergie de France n’hésiterait pas ainsi à exporter son électricité au prix fort plutôt que de la vendre en France où les prix restent contrôlés pat l’État. Les tarifs Français sont bien en dessous de ce qu’ils devraient être. Un rapport de Réseau transport d’électricité (RTE) annonce l’obligation d’importer de l’électricité dès janvier 2009 pour faire aux pics attendus en hiver.

    (Sources:  « Les Échos » du 24 novembre 2008, Le journal du développement durable 28 novembre 2008, Le Monde 22 décembre 2007).

    Actualité sur l'électricité Autres articles sur l'électricité :  
     
    Électricité : Rendement et pertes sur le réseau
    Électricité : Pub et polémiques
    Quels sont les distributeurs d'électricité et de gaz en France ?
    Électricité : Production
    Carte des 59 centrales nucléaires en France, usines et stockage
     
    Evitez d'imprimer  Par respect pour l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?
Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces