La ouate de cellulose un isolant pour les murs, plafonds et combles

Dernière modification :

Photo grenier combles perdus isolés en ouate de cellulose en vrac - Picbleu -

La ouate de cellulose est l'isolant biosourcé le plus utilisé dans le cadre de la basse consommation énergétique et de la construction bois. Cette technique d'isolation a été développée dans des pays aux conditions climatiques très rudes (chaleur et froid intense) au Canada et aux USA depuis les années 1930. La grande qualité de cet isolant est de présenter le meilleur rapport : qualité technique, environnementale et prix de revient.

Sommaire 

  1. Un bilan positif
  2. La ouate de cellulose
  3. Des avantages nombreux
  4. Les critères de choix 
  5. Les performances de la ouate
  6. Le prix de la ouate de cellulose
  7. Polémique sur la ouate de cellulose
  8. Un vocabulaire choisi
  9. Les isolants polluants
  10. Un problème limité à la France
  11. Des isolants inflammables

1. Un bilan positif

La fabrication de laine de cellulose demande 6 kWh/m3, soit beaucoup moins d'énergie que nécessite la production de laine de verre (150 kWh/m3) ou celle des polyuréthanes particulièrement nocifs en fabrication comme en relargage de COV (1000 kWh/m3). L'analyse du cycle de vie de la production de ouate de cellulose démontre que ce produit vertueux est l'un des isolants qui a le plus faible impact environnemental (environ 5 fois moins que la laine de verre ou de roche qui sont de grosses consommatrices d'énergie pour leur fabrication).

2. La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un bon produit. La ouate de cellulose comme les matériaux à base de fibres animales et végétales sortent de leur marginalité, grâce à la montée en puissance des médias et des préoccupations environnementales. Les produits « bio sourcés » se développent très rapidement et trouvent de nombreuses applications dans le bâtiment Ecomatériaux et écoconstruction matériaux biosourcés pour l'habitat durable. La ouate de cellulose provient du papier recyclé. Elle se présente en vrac sous forme compactée (mise en oeuvre par projection à sec ou humide) ou décompactée (mise en oeuvre à la main), en panneaux isolants texturés et en panneaux d’agencement.

3. Des avantages nombreux 

  •  Excellente isolation, sa capacité thermique élevée permet d’accroître l’inertie thermique et d’améliorer le confort d’été en limitant la surchauffe diurne.
  •  Propriété anti moisissures, elle n'est de plus, ni attaquée par la vermine ni les rongeurs.
  •  Très bonnes performances en isolation acoustique.
  •  Son coefficient thermique est équivalent à celui des laines minérales.
  •  La grande qualité de la ouate de cellulose provient du fait que la ouate enferme l'air non seulement entre les fibres, mais également dans les fibres elles-mêmes.
  •  La ouate de cellulose est difficilement inflammable.

4. Les critères de choix 

Les critères de choix de la ouate de cellulose. Il existe plusieurs façons de produire de la ouate de cellulose, elles amènent une incidence directe sur le prix du produit, sur votre santé et celle de l'environnement :

  1.  Le respect de l'environnement
  2.  Le respect de la démarche économique et sociale
  3.  La provenance de la matière première
  4.  L'outil de transformation du papier en ouate de cellulose
  5.  Les contrôles permanents de production avec leur traçabilité
  6.  Les contrôles de performances sur site et en laboratoire
  7.  La garantie des performances immédiates et dans le temps
  8.  L'assistance technique
  9.  La durée de garantie de la durée de vie de la ouate de cellulose

Toutes les ouates n'utilisent pas la même qualité de matière, nous avons eu connaissance de ouate fabriquée à partir de matières premières qui provenaient de la région de Tchernobyl. En cause la cupidité de certains groupes dont le but est uniquement le gain financier à tout prix. Heureusement, des portiques de détection permettent de vérifier certains produits. Il est donc préférable d'utiliser des produits issus de France et dont la traçabilité est garantie. Précisons que cette recommandation est valable pour tous les isolants, tous les matériaux et toutes les énergies. Les granulés de bois n'ont pas été épargnés par de très mauvaises pratiques.

Les deux avantages d'une ouate de cellulose de qualité :

  1.  La garantie d'un faible tassement dans le temps de la ouate de cellulose
  2.  Un temps de pose plus rapide effectué par le professionnel

5. Les performances de la ouate 

Les performances de la ouate de cellulose pour une maison isolée en laine de cellulose a une température ambiante inférieure de 5 à 6 ° à une maison identique isolée en laine de roche. Sa capacité de déphasage thermique (c'est à dire le temps qu'elle met à transmettre une température d'un côté à l'autre de son épaisseur) fait de la ouate de cellulose un très bon isolant. Lorsque le rayonnement solaire frappe les tuiles puis l'isolant, la chaleur met 11 heures à traverser l'isolant, le soleil est déjà couché (85 cm de laine minérale équivalent à 20 cm de cellulose pour le même effet). Grâce au déphasage de la ouate, la fraîcheur de la nuit arrive en milieu de journée assurant un confort thermique des occupants.

6. Le prix de la ouate de cellulose

Entre une ouate de cellulose de haute qualité et une ouate classique, l'écart est de 10 centimes d'euros par kilo ce qui représente seulement 1 euro HT au m2 sur une isolation réalisée par un professionnel. Un écart insignifiant qui permet de choisir la meilleure marque. Le prix de pose de la ouate de cellulose par une entreprise qualifiée varie entre 19 euros HT et 45 euros HT pour un coefficient R de 7 (soit 28 centimètres d'épaisseur après tassement).

7. Polémique sur la ouate de cellulose

La polémique sur la ouate de cellulose a fait des dégâts dans la perception du grand public de l'image de cet isolant.

En juin 2012, la commission des avis techniques du CSTB a interdit le traitement aux sels de bore au motif que ces additifs étaient classés toxiques pour la reproduction. Elle a donc imposé les sels d'ammonium en solution de remplacement. Un problème grave est apparu : ces sels d'ammonium rendaient les logements irrespirables en raison du dégagement de gaz d'ammoniac. 

Depuis courant 2012, plusieurs affaires impliquant une forte odeur d'ammoniac piquant la gorge et les yeux des occupants ont été recensées en France. Très rapidement, la commission des avis techniques a de nouveau autorisé les sels de bore comme ignifugeants des isolants. Il était vrai que les sels de bore sont classés toxiques pour la reproduction, mais intégrés à la ouate de cellulose dans une proportion inférieure à 5.5 %, ils ne représenteraient que peu de risque.

Les sels de bore utilisés depuis toujours dans les laines minérales sont à nouveau autorisés comme ignifugeants

Le lobbying des grands groupes agit efficacement afin de décrédibiliser des produits qui leur sont concurrents.

Sur de nombreux sites donnent des indications erronées destinées à semer le doute sur l'intérêt des produits biosourcés.

Comme le font les cigarettiers qui ont réussi à semer le doute sur l'innocuité de la cigarette électronique ou E.cigarette alors même que la fumée de tabac est dangereuse. En fait, les industriels incorporent entre 5 et 10 %, de sel de bore dans les fibres minérales (laine de verre, laine de roche) afin de les protéger contre le feu. 

8. Un vocabulaire choisi

Des termes ont été judicieusement choisis par les concurrents à la ouate de cellulose, ainsi boues, vermine, moisissure sont des termes évocateurs...

Pour contrer les tentatives de désinformation, la ouate de cellulose de qualité ne contient aucun traitement contre les « vermines ». Des essais réalisés par le laboratoire Tec (spécialiste des insectes) prouvent que les ouates de cellulose de qualité ne contiennent aucun adjuvant. De plus, ne contenant pas de nourriture (lignocellulose) elles ne sont pas consommées par les termites et autres insectes xylophages (qui se nourrissent de la cellulose du bois).

La ouate de cellulose sèche et perspirante n'attire donc ni « vermine », ni moisissure.

9. Les isolants polluants

Des résines de laines de verre et de roche contenant du formaldéhyde ont été détectées. Ce qui est étonnant c'est qu'en 2008, la commission des avis techniques du CSTB ne s'était pas mobilisée contre les résines des laines de roche et de laines de verre qui émettent du formaldéhyde, un gaz cancérogène par inhalation. Des tests réalisés par le CSTB pour le compte de l'AFSSET (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'Environnement et du Travail) ont mis en évidence que les laines de roche et de laines de verre libèrent du formaldéhyde un polluant fréquent dans l'air de votre maison. Quels sont les principaux polluants dans l'air de votre maison ?

10. Un problème limité à la France

En cause les liants qui n'ont pas été interdits et dont le résultat mettrait en cause la partialité du CSTB.

L'agence qualité construction met en garde contre la ouate de cellulose pour cause de « taux de sinistralité incendie élevée ». L'isolant serait mis en cause, un problème limité à la France. En effet, le Canada et les États-Unis utilisent depuis longtemps cet isolant et n'ont pas cet inconvénient.

En 2007, 4000 tonnes de cet isolant ont été commercialisées et plus de 45000 tonnes ont été vendues en 2012.

Ce développement important s'opère au détriment des isolants classiques dont les fabricants essaient de démontrer les risques liés à ce matériau par différentes offensives portées contre ce nouveau concurrent écologique.

Panneau de ouate de cellulose composé de cellulose et de fibres textiles (50kg/m3). Photo Picbleu ®

11. Des isolants inflammables

Des isolants sensibles au feu lorsque les règles de pose ne sont pas respectées

L’Agence qualité construction avait publié une mise en garde à l’adresse des professionnels improvisés, insuffisamment sensibilisés à l'inflammabilité de certains isolants dont la ouate de cellulose de ce matériau. Ces conseils ont été diffusés après avoir constaté « une sinistralité d’incendie non négligeable ».

En effet, suivant l'Agence qualité construction, certains professionnels peu qualifiés n’installeraient pas tous les éléments de protection nécessaires contre le feu lors de la mise en oeuvre de cet isolant. Mieux vaut donc faire appel à des entreprises spécialisées dans ce créneau.

Concernant les départs au feu, des solutions existent en matière de protection incendie. Par exemple, la protection des spots encastrables en contact direct avec l'isolant.

Trop souvent les « soi-disant » professionnels de l'isolation ou les particuliers oublient purement et simplement de protéger les spots encastrés au plafond. La protection spot encastrable permet de protéger les spots électriques pour l’isolation de combles, que ce soit en laine minérale ou en isolant écologique. Cette protection de spot encastrable évite à l’isolant d’être en contact avec le spot brûlant.

Protection spot encastrable Portail habitat Picbleu

Ci-dessus, une protection anti-incendie distribuée par FEMAT

12. Quelle épaisseur ?

De nombreuses concernent l'épaisseur de ouate de cellulose qui est indispensable pour le confort d'été et d'hiver. Un tableau permet de comparer les principales caractéristiques des principaux isolants et surtout les indices de rétention à la température estivale : plus l’indice est faible, meilleure est la rétention.

Ouate de cellullose Soufflage Picbleu

La ouate de cellulose est utilisée pour l’isolation thermique et l’isolation acoustique du bâtiment. La ouate de cellulose est un produit à base de papier recyclé ou de boue papetière. Photo Picbleu ®

  • Mon architecte m'a conseillé de m'informer sur l'isolation avant de penser à l'énergie, qu'en pensez-vous ?

    C'est un excellent conseil : si le chauffage est un poste essentiel dans le bilan global d'une habitation puisqu'il conditionne le confort et le coût des charges de celle-ci, l'isolation est la clé de la réussite, car elle limite les besoins en énergie.

    Le matériel de chauffage est fiable

    Le matériel proposé sur le marché est aujourd'hui fiable, souvent labellisé,  le risque d'erreur est donc plus réduit que par le passé. Mais un bon matériel, un équipement sophistiqué ne sont pas forcément synonymes de confort optimum, car l'isolation est un facteur déterminant qui doit être adapté à chaque bâtiment.

    Les produits isolants actuels ne sont peut-être pas non plus forcément respectueux de l’environnement, de votre santé et de celle des autres. De plus, le principal enjeu est de concilier progrès, confort, développement économique, santé de la population et santé de l'environnement.

    L'énergie idéale ou véritablement écologique n'existe pas.

    Il est courant et juste d'entendre dire que la meilleure énergie est celle que l'on ne consomme pas.

    L'isolation correctement effectuée avec des matériaux de construction et d'isolation sains est essentielle.

    Le choix du matériau vertueux doit être la base de toute entreprise sérieuse de construction ou de rénovation.

    Besoin d'aide  un conseiller vous appelle

  • Quelle énergie conseillez-vous de mettre dans un bâtiment ?

    Une question capitale, car elle détermine tout le système, quel choix d'énergie adopter ?

    de quelle manière exploiter cette énergie ?

    Quels travaux seront à envisager ?

    Quel circuit d'approvisionnement ?

    Parmi les solutions disponibles, nous pouvons distinguer de nombreuses énergies : agrocombustible, bois, biomasse, charbon, électricité, éolien, fioul, gaz naturel, gaz propane, géothermie, microcogénération, pile à combustible, pompe à chaleur électrique, pompe à chaleur à gaz, solaire thermique, solaire photovoltaïque, etc.

    Chacune de ces solutions comporte ses avantages et ses inconvénients qu'il convient d'apprécier avant de prendre sa décision.

    Mais il est inutile de vouloir chauffer un bâtiment si celui est insuffisamment isolé ou pire si son isolation ressemble à une passoire. le 1er reflexe doit être la conception de l'isolation. Plus l'isolation est renforcée moins les besoins en énergie sont importants


    Agrocarburant Bois énergie Pompe à chaleur à gaz Electricité Fioul Gaz Pompe à chaleur électrique Microcogénération Biomasse Solaire Éolien

    Comparez le prix des énergies de chauffage

     

     

     

     

     


    Ci-dessus, découvrez tous les avantages et inconvénients de chaque énergie. Schéma Picbleu ®

Commentaires
Cet article a été commenté 2 fois.
La densité pour la laine de bois est indiquée à 140 et à 55.
Bonjour, J'ai lu avec intérêt les différents articles publiés sur les isolants pour toiture. Néanmoins, je m'interroge sur certains tableaux comparatifs. Il me semble qu'il y a une incohérence entre le tableau Les caractéristiques des 4 isolants plus courants et le tableau Déphasage et caractéristiques de quelques isolants. La densité pour la laine de bois est indiquée à 140 et à 55. De même, la densité de la ouate de cellulose est indiqué à 85 et à 55. Pourriez-vous m'éclairer ? Merci de votre retour Jaelle
Le panneau de laine de bois d'une densité de 55 kg/m3 est élastique
Réponse : Le panneau de laine de bois d'une densité de 55 kg/m3 est élastique, sa souplesse permet une adaptabilité à tous les chantiers. Ce panneau souple se découpe au couteau, se presse, se cale entre les chevrons d'un toit ou entre les solives d'un plancher, s'utilise en isolation des rampants (sous la toiture) ou pour l'isolation des murs par l'intérieur. Le panneau de fibre de bois de densité 140 kg/m3 est rigide il est utilisé en isolation de toitures (sarking). Le panneau de fibre de bois dense peut être utilisé pour isolation de murs par l'extérieur recouvert enduit d'un crépi spécial respirant (qui laisse respirer les murs isolés en permettant le transfert de vapeur d'eau). Ce principe d'isolation est particulièrement recommandé pour éviter les ponts thermiques. Les panneaux de laine de bois ont une masse volumique variable d’environ 140 à 250 kg/m3. Leur coefficient de conductivité thermique varie de 0,041 à 0,050 W/mK selon la masse volumique du produit choisi.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes