Les 7 éléments pour un conduit DPI Double Paroi Isolé

Dernière modification :

Schéma de 2 dévoiements autorisés pour les conduits d'évacuation de gaz brûlés Picbleu

Un professionnel installateur ou un bureau d'études doivent s'assurer que toutes installations de fumisterie sont effectuées dans le respect des règles de l'art et de la norme NF DTU 24.1. qui est le texte de référence dans le domaine de l'installation de conduits de fumée et de tout ouvrage de fumisterie.

Sommaire

  1. La loi oblige les constructions neuves à prévoir un conduit de fumée
  2. La hauteur de la sortie de cheminée pour les conduits à évacuation naturelle
  3. Les lois qui régissent les relations de voisinage
  4. Une cheminée est un système de chauffage ou un dispositif d'évacuation des fumées
  5. Les différentes normes pour une cheminée
  6. Le tubage d'une cheminée ou d'un conduit
  7. Les conduits DPI
  8. Les textes règlementaires
  9. Les diamètres à employer
  10. Les coudes
  11. Les emboitements
  12. Les plaques de distance de sécurité
  13. Les règles de fixation du conduit de fumée
  14. Les règles mécaniques de fixation du conduit de fumée
  15. La combustion du bois énergie

1. La loi oblige les constructions neuves à prévoir un conduit de fumée

Une loi publiée le 31 août 2006 établit que « toute nouvelle construction doit intégrer un conduit de fumée allant du plancher jusqu'à la toiture et ce quelque soit le type de chauffage choisi, même électrique ».

Elle permet de répondre au principe de substitution d'énergie. En effet, seul un système de chauffage à vecteur eau chaude (radiateurs basse consommation ou plancher chauffant à très basse température) permet de changer d'énergie en remplaçant le générateur de calories. Un changement difficile à opérer pour des systèmes intégrés au bâti comme :

  •  un chauffage électrique (radiants ou plancher chauffant électrique par résistances noyées dans la dalle, plafond rayonnant : deux systèmes fortement déconseillés).
  •  des convecteurs électriques (appareils coûteux à l'usage et peu confortables).
  •  une pompe à chaleur air-air (split système) dont l'efficacité chute très rapidement lors d'une baisse de température (+7 degrés) et qui brasse poussières et polluants sans apporter de confort. Lorsque le flux d'air cesse, le froid se fait sentir immédiatement.

2. La hauteur de la sortie de cheminée pour les conduits à évacuation naturelle 

Tout conduit d'évacuation de gaz brûlés doit dépasser de 40 cm tout obstacle situé à moins de 8 mètres. Les appareils à ventouse n'ont pas les mêmes obligations, car leur sortie peut être horizontale et déboucher sur un mur extérieur. Attention toutefois aux conflits avec vos voisins, surtout pour les fumées des appareils à fioul et à bois.

3. Les lois qui régissent les relations de voisinage

Lorsque le système de chauffage d'un voisin rejette la fumée vers chez vous, vous pouvez demander une mise aux normes de son conduit de cheminée. Les nuisances et la pollution sont très importantes pour les émanations et les fumées de combustion de fioul domestique. Les fumées de bois bûches visibles et malodorantes génèrent des poussières et des particules fines, les appareils à granulés de bois sont plus acceptables, même si pour le moment les filtres à particules ne sont pas obligatoires.

En présence d'une nuisance, il existe plusieurs possibilités :

  •  La meilleure des solutions est de régler le problème à l'amiable, le dialogue est idéal. Des mauvaises relations entament votre capital santé par des pensées toxiques plus négatives que la nuisance elle-même.
  •  En cas d'impossibilité il faut signaler la nuisance à la mairie.
  •  Il est possible de faire établir un constat d'huissier.
  •  Il est également possible de déposer une plainte auprès de la gendarmerie.

4. Une cheminée est un système de chauffage ou un dispositif d'évacuation des fumées

Une cheminée se compose d’un foyer dans lequel se brûlent des buches de bois, d’un conduit pour l’évacuation de la fumée et d’une souche, c'est-à-dire la partie extérieure de la cheminée située sur la toiture.
Une cheminée peut être à « foyer ouvert » sur la pièce à chauffer ou à « foyer fermé », équipé d'un insert installé dans la cheminée traditionnelle.
Une cheminée est également un ouvrage de maçonnerie destiné à évacuer les gaz et fumées vers l’extérieur.

Cheminée ouverte article conduits évacuations gaz brûlés Picbleu

Supprimez les cheminées ouvertes, polluantes, elles ne chauffent pas.

5. Les différentes normes pour une cheminée

Rappelons au préalable que les cheminées à foyer ouvert ne chauffent pas, demandent beaucoup d'air, et offrent un très mauvais rendement calorifique de 2 à 5 % tout en polluant énormément l'air ambiant. 

Un conduit de fumée utilise obligatoirement des éléments normalisés NF :

  •  pierre
  •  brique réfractaire
  •  boisseaux de terre cuite
  •  boisseaux en béton ou béton armé
  •  gaine en métal, comme le tubage en tôle d’acier inoxydable 
Lorsque la cheminée n'est pas étanche, il est nécessaire de la tuber.

6. Le tubage d'une cheminée ou d'un conduit

Le tubage consiste à faire passer un conduit d'évacuation des gaz brûlés métallique dans une ancienne cheminée, par exemple. Il a pour but essentiel d'assurer l'étanchéité d'un conduit existant qui ne le serait plus ou qui présente un risque (fissures, dégradation de l'ouvrage). Il peut également servir à une adaptation de l'ouvrage à une classe de résistance à la corrosion et/ou aux condensats, ou à une section plus appropriée. Un boisseau ou un conduit maçonné, même neuf, peut être tubé.

Cheminée et fumées pollution atmosphérique doc Picbleu

Une cheminée doit dépasser le faitage, c'est-à-dire le haut du toit de 40 centimètres. Photo Picbleu

7. Les conduits DPI

Un conduit DPI (Double Paroi Isolé) doit être installé en respectant les normes :

NF EN 1443   : Conduits de fumée - Normes générales et exigences générales sur la pose de tous conduits
NF EN 1457   : Conduits de terre cuite ou céramique
NF EN 14471  : Conduits intérieurs en plastique
NF EN 1806    : Conduits simple paroi et boisseaux en terre cuite ou céramique
NF EN 1856    : Conduits métalliques
NF EN 1856-1 : Conduits de fumée - Prescriptions pour les conduits de fumée métalliques - Composants de systèmes de conduits de fumée
NF EN 1856-2 : Conduits de fumée - Prescriptions pour les conduits de fumée métalliques - Tubages et éléments de raccordement métalliques
NF EN 1857    : Conduits intérieurs béton
NF EN 1858    : Conduits simples et multiparois en béton
NF DTU 24.1   : Les règles d'installation en fumisterie relatives aux travaux de bâtiment et de fumisterie
NF EN 13384   : Méthodes de calcul thermoaéraulique concernant tous les conduits. Vérification et application d'une évacuation de fumée suffisante

Les normes de mise en oeuvre (NF DTU) sont disponibles auprès du CSTB : www.cstb.fr

Les normes sur les conduits de fumée NF et NF DTU qui sont disponibles auprès de L'AFNOR : www.afnor.org

8. Les textes règlementaires

Arrêté du 22/10/1969 (conduit de fumée)
Arrêté du 31/05/2005 et circulaire du 24/06/2008 relatif à la Loi sur l'air et obligation d'un conduit de fumée
Décret du 27/11/2008 et arrêté du 23/02/2009 relatif à la prévention des intoxications au CO
Arrêté du 2/08/1977 règles relatives aux installations de gaz naturel et gaz butane et propane
Arrêté du 23/6/1978 relatif aux installations fixes de chauffage et d'eau chaude sanitaire

Les textes réglementaires disponibles au : www.legifrance.gouv.fr
Le Règlement sanitaire départemental est disponible auprès de la préfecture du département dans lequel l'installation est réalisée.

9. Les diamètres à employer

Le plus petit diamètre nominal d’un conduit de fumée de section circulaire ne doit pas être inférieur à :

  •  180 mm pour un âtre, un appareil à foyer ouvert et un insert pouvant fonctionner porte ouverte.
  •  150 mm pour les inserts fonctionnant uniquement porte fermée (DTU 24-2 § 5.1.2).

Dévoiement tuyau d'évacuation de gaz brûlés Doc Picbleu

10. Les coudes

Un conduit de fumée ne doit pas comporter plus de deux dévoiements, c’est à dire plus d’une partie non verticale.
L’angle d'un dévoiement ne doit pas excéder 45 ° avec la verticale. La hauteur entre deux dévoiements, c'est-à-dire la différence de hauteur entre deux coudes, est limitée à 5 mètres au maximum (DTU 24-1 P1 § 5.4.1.2.2).

3 types de tuyaux pour évacuation naturelle des fumées Doc Picbleu

11. Les emboitements

Il est interdit de réaliser un emboîtement dans une dalle. Un conduit ne doit jamais être scellé, il faut prévoir une circulation d’air autour de celui-ci à l’endroit du passage de dalle (DTU 24-1 P1 § 10.1.5). Les traversées de planchers doivent permettre la libre dilatation des conduits d'évacuation des fumées. Un conduit doit dépasser dans l’intégralité de la section, dans la pièce où se situe l’appareil (DTU 24-1 P1 § 5.4.5). Il ne faut pas réaliser de jonction dans une dalle (DTU 24-1 P1 § 10.2.3.3).

12. Les plaques de distance de sécurité

Installer une plaque de distance de sécurité à chaque traversée de planchers et plafonds (DTU 24-1 P1 § 10.2.3.3).

Le conduit DPI testé au LNE (Laboratoire indépendant national de métrologie et d'essais) est certifié CE et NF. Le conduit DPI est certifié avec une distance de sécurité aux matériaux combustibles minimale de 5 cm. Il est préférable de garder un maximum de distance pour éviter tout risque de départ de feu en effectuant la pose à 8 cm au minimum des matériaux combustibles comme le préconise le DTU 24.1. L’habillage des conduits de fumée doit être réalisé à partir de matériaux classés M1 à 5 cm minimum de la partie extérieure du conduit selon le DTU 24-1 P1 § 7.6

1 Rue Gaston Boissier, 75015 Paris 01 40 43 37 00 http://www.lne.fr/

13. Les règles de fixation du conduit de fumée

L'emboîtement des éléments doit respecter les règles de pose en tenant compte du sens d’écoulement des condensats :

  •  pour la paroi intérieure, la partie mâle doit être posée vers le bas.
  •  pour la paroi extérieure, la partie femelle doit être fixée vers le bas.

14. Les règles mécaniques de fixation du conduit de fumée

Installer un haubanage rigide (câble en métal) si la distance entre le dernier support en sortie de toit et la partie supérieure du conduit dépasse 1,6 m (DTU 24-1 P1 § 10.2.1.2.2). En région venteuse et surtout en prévision des aléa climatiques, il est préférable d'assurer un maintien solide de la cheminée même si elle ne dépasse pas les 1.6 m.

15. La combustion du bois énergie

La combustion du bois de chauffage en présence de l’oxygène de l’air à une température d’environ 300 degrés centigrades (°C) paraît simple et semble être un processus d'apparence simple et banal, mais qui en fait est un processus assez complexe.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page