Les risques électriques : électrisations électrocutions et incendies

Dernière modification :

Normes électriques électrocution Portail habitat Picbleu

 

 

L'électricité peut être dangereuse, car plusieurs électrisations et électrocutions ont lieu chaque année en milieu domestique (4000 électrisations, 60 décès, 834 accidents du travail avec arrêt, 74 accidents ayant entraîné une incapacité permanente, source CNAMT 2006). Un incendie sur cinq a pour origine la non-conformité ou le caractère vétuste d'une installation électrique. Pourtant, la réglementation française en matière de sécurité électrique est particulièrement stricte.

Sommaire

  1. Les risques électriques
  2. Principaux effets du courant électrique sur l'homme
  3. Les conditions de survenue d'un incendie d'origine électrique
  4. Qu'est-ce qu'un arc électrique ?
  5. Qu'est-ce qu'un court-circuit électrique ?
  6. Qu'est-ce qu'une électrisation ou une électrocution ?
  7. La sécurité électrique

1. Les risques électriques

Toute installation électrique dans une construction neuve ou une rénovation lourde doit répondre aux exigences de la norme NFC 15-100, mais cette norme ne s'appliquait pas obligatoirement aux logements anciens dont les installations vieillissantes ne sont pas adaptées à la multiplication des appareils électroménagers et audiovisuels.

Un locataire peut demander à son propriétaire la mise en conformité avec les nouvelles normes d'une installation électrique dangereuse. La sécurité électrique faisait partie des normes minimales de confort et d'habitabilité exigées pour la mise en location d'un logement (décret du 6 mars 1987), mais aucun contrôle n'était envisagé.

Un décret du 22 avril 2008 publié au journal officiel du 24 avril 2008 a rendu obligatoire un diagnostic de l’installation intérieure d’électricité au 1er janvier 2009 pour toute vente d’un bien immobilier à usage d’habitation dont l’installation électrique a été réalisée depuis plus de 15 ans.

2. Principaux effets du courant électrique sur l'homme

  •  Stimulation ou inhibition des phénomènes électriques cellulaires : (contractions musculaires, tétanisation, fibrillation ventriculaire pouvant entraîner un arrêt circulatoire et/ou respiratoire).
  •  Brûlures électriques de la peau et des yeux (cécité en cas d'arc électrique).
  •  Brûlures électriques des organes internes (nécrose des muscles, thrombose des petits vaisseaux, etc.).

Effets du courant électrique sur l’homme

Intensités (mA)

Effets

0,5
5
10
25
40 (pendant 5 s)
50 (pendant 1 s)
2 000

Perception cutanée
Secousse électrique
Contracture entraînant une incapacité à lâcher prise
Tétanisation des muscles respiratoires (asphyxie + de 3 mn)
Fibrillation ventriculaire
Fibrillation ventriculaire
Inhibition des centres nerveux

 

3. Les conditions de survenue d'un incendie d'origine électrique

Pour que survienne un incendie d'origine électrique, il faut qu'il y ait simultanément une source de chaleur ou une étincelle :

  •  Un comburant (l'oxygène de l'air).
  •  Un combustible (gaine, paroi, etc.).

Les principales causes d'incendies d'origine électrique sont :

  •  L'échauffement des câbles dû à une surcharge.
  •  Le court-circuit entraînant un arc électrique.
  •  Un défaut d'isolement conduisant à une circulation anormale du courant entre récepteurs et masse ou entre récepteur et terre.
  •  Des contacts défectueux (de type connexion mal serrée ou oxydée) entraînant une résistance anormale et un échauffement).
  •  La foudre.
  •  Une décharge électrostatique.

Certains facteurs peuvent aggraver les échauffements :

  •  Une ventilation insuffisante.
  •  L'accumulation de poussière ou de dépôts de graisse.
  •  Le stockage de matériaux inflammables à proximité d'installations électriques.
  •  L'empilage des câbles empêchant l'évacuation de la chaleur.
  •  Le maintien en fonctionnements d'appareils ayant subi des courts-circuits.

Conduite à tenir face à un incendie d'origine électrique

Donner l'alerte,

Mettre hors tension l'installation, et éventuellement les installations voisines.

Fermer les portes et les fenêtres,
Attaquer le feu à la base à l'aide d'un extincteur adapté (dioxyde de carbone, eau en jet pulvérisé, poudre).

Après l'extinction de l'incendie, évacuer les gaz toxiques en aérant.

 

4. Qu'est-ce qu’un arc électrique ?

Un arc électrique peut se former lorsque l'on ouvre ou que l'on ferme un circuit électrique. Sous l'influence de la tension électrique créée entre les extrémités des conducteurs que l'on sépare ou que l'on approche, les électrons libres sortent du métal et heurtent violemment les molécules d'air de l'espace interstitiel.

Phénomène physique : Des électrons sont arrachés aux atomes de l'air, le rendent subitement conducteur en s'accompagnant d'une projection de particules métalliques en fusion (plus de 3 000 °C).

Des arcs électriques jaillissent entre deux conducteurs ou deux récepteurs voisins portés à des potentiels différents lorsque la couche qui les sépare n'est pas assez épaisse ou que sa qualité d'isolation a été diminuée. La liaison qui en découle est d'abord invisible (courant de fuite) puis visible (arc électrique).

eclairs_foudre__nuit_d__orage.jpg

Les éclairs que l'on peut observer pendant les orages sont des arcs électriques entre un (ou deux) nuage(s) et la Terre. Photo Picbleu®

5. Qu'est-ce qu’un court-circuit électrique ?

Un court-circuit est la conséquence d'une liaison accidentelle entre deux pièces conductrices présentant entre elles une différence de potentiel. Le courant de court-circuit qui en résulte est dangereux : il peut atteindre, selon l'emplacement où il se produit, une intensité très élevée (50 kA et plus). Exemples de facteurs pouvant générer des courts circuits :

  •  La détérioration des isolants par vieillissement.
  •  L'usure mécanique.
  •  La rupture d'un conducteur.
  •  La chute ou l'introduction d'un outil conducteur dans un circuit présentant des parties nues sous tension.

(Exemple : une clé à molette heurtant les cosses d'une batterie d'un véhicule).

6. Qu'est-ce qu'une électrisation et une électrocution ?

Une personne est électrisée lorsque le courant électrique lui traverse le corps lors d'un accident d'origine électrique.
Chaque année, une dizaine de travailleurs meurent électrocutés, en milieu de travail. De tels accidents du travail sont rares, mais souvent mortels.
Le temps d'intervention des premiers secours est déterminant dans l'évolution de l'état de santé des accidentés. C'est pourquoi il est indispensable que les personnes travaillant à proximité d'installations électriques sous tension aient des notions de secourisme.

Principales causes des accidents électriques :

  •  mauvais état des isolants : dégât mécanique, désagrégation ou usure.
  •  modifications sans contrôle : modification ou extension d'une installation électrique par une personne non compétente.
  •  recherche du prix le plus bas sans souci de conformité : le choix d'un prix compétitif se fait parfois au détriment de la qualité.
  •  non-respect des distances de garde par rapport aux ouvrages électriques.
  •  inadaptation aux usages : il faut surtout éviter d'utiliser une installation pour une destination non prévue à l'origine.

L'électrisation peut se produire par contact direct (avec une partie active) ou indirect (avec une masse mise accidentellement sous tension). Le courant ne passe que si le circuit est fermé, c'est-à-dire s'il y a :

  •  soit deux points de contact avec des pièces sous tension,
  •  soit un point de contact avec une pièce sous tension et un autre avec la terre.

Dommages corporels dus à l'électricité :

La gravité d'une électrisation dépend des facteurs suivants :

  •  L'intensité du courant (danger à partir de 5 mA).
  •  La durée du passage du courant.
  •  La surface de la zone de contact.
  •  La trajectoire du courant.
  •  L'état de la peau (sèche, humide, mouillée).
  •  La nature du sol (conductibilité naturelle).

Le courant suit le chemin le plus court entre le point d'entrée et le point de sortie et peut donc endommager tous les organes qui se trouvent sur son passage.

7. La sécurité électrique

L'électricité tue ou blesse : 4000 électrisations sont enregistrées par an en France.

La sécurité des personnes et des biens en matière d’installation électrique ne doit pas être confiée au hasard. Elle réside en l’application des principes fondamentaux suivants :

  •  Présence d'un appareil général de commande et de protection de l’installation, visitable et facilement accessible.
  •  Présence, au point d'origine de l’installation, d’au moins un dispositif de protection différentiel, de sensibilité appropriée aux conditions de mise à la terre.
  •  Présence, sur chaque circuit du bâtiment, d’un dispositif de protection contre les surintensités (disjoncteur ou fusible), adapté à la section de chaque conducteur.
  •  Présence de conduits, moulures ou plinthes de protection de conducteurs.
  •  Respect des règles liées aux volumes dans chaque local contenant une baignoire ou une douche.
  •  Présence d’une liaison équipotentielle.
  •  Absence de matériels proscrits.
  •  Absence de matériels présentant des risques de contacts directs avec des éléments sous-tension.
  •  Contrôle et état des lieux de l’installation électrique par un spécialiste avant toute mise en service d'un bâtiment.

Panneau risque d'électrocution :

Panneau risque d'électrocution

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page