Les normes des tuyauteries gaz encastrées et apparentes

Voir les articles de même catégorie Gaz normes

Sommaire


Des normes en vigueur très précises permettent la conformité des installations intérieures de gaz assurant ainsi une parfaite sécurité des installations. Elles concernent les installations intérieures neuves alimentées en gaz naturel dont la pression maximale de service ne dépasse pas 100 mbar et dont le diamètre nominal des canalisations est inférieur ou égal à DN 50. Pour les installations de gaz propane,la pression maximale ne dépasse pas 1.5 bar.


Arrêté du 2 août 1977, modifié en 2018

Les règles à respecter pour la pose destuyauteries enterrées,encastréesouapparentes etpour l'installation des appareils d’utilisation (comme les appareils de chauffages, de production d'eau chaude sanitaire ou les appareils de cuisson) sont définies par les normes d'installation de gaz régies par l'arrêté du 2 août 1977, modifié en 2018.

Un ravoirage est-il obligatoire ?

Une chape de ravoirage de 4 cm est obligatoire lorsqu’un électricien doit faire passer des câbles électriques au sol en présence d'un plancher chauffant. Egalement lorsqu'un plombier doit faire passer des tuyauteries dans le sol.

Le DTU 52.1 5.3.2 relative au ravoirage le précise : « Une canalisation (ou un fourreau horizontal) située au-dessus du support ne doit pas être noyée dans le mortier de pose du revêtement. Il est donc nécessaire dans ce cas d'exécuter, en supplément, un ravoirage pour obtenir un nouveau support plan. La génératrice supérieure de la canalisation (ou du fourreau) du plus grand diamètre incorporé tangente le nu du ravoirage ». ArticleDTU 52-11 NF P 61-202-1

Passage d'une canalisation de gaz dans une paroi (gaine de protection et silicone). SchémaPicbleu

Règles de pose des tuyaux de gaz

Règles d'implantation des tuyauteries de gaz:

Avant de réaliser la pose de tuyauteries gaz enterrées, il est indispensable de s'assurer de la conformité aux normes ainsi qu'aux contraintes techniques et réglementaires.

À LIRE AUSSI SUR PICBLEU
Nature des tuyauteries de gaz et dimensionnement



Les tuyauteries de gaz enterrées

L'implantation des canalisations enfouies est réalisée en fonction (art 5.3.2.1.1) :

  • des contraintes techniques (plantations et espaces disponibles adjacents à la chaussée tels qu'accotements, trottoirs, contre-allées, etc.).
  • des contraintes administratives (affectation et statut de la voirie ainsi que des prescriptions administratives et réglementaires des gestionnaires des tuyauteries).

Les tuyauteries enterrées ne doivent pas être situées :

  • sous les bordures et caniveaux de trottoir parallèlement à l'axe de circulation.
  • à l'aplomb et en parallèle de tout autre caniveau technique ou canalisation.
  • sous un bâtiment.

Toutefois, pour les installations intérieures desservant une habitation individuelle, un parcours sous cette dernière est toléré, sous réserve du respect des deux conditions suivantes :

  • L'installation est réalisée en tube en cuivre sans assemblage.
  • Toutes les précautions nécessaires sont prises pour éviter tout risque de cisaillement.

Le passage en égout est interdit.

La traversée des regards et volumes non ventilés est interdite sauf si la tuyauterie est placée dans un fourreau continu sur toute la longueur de l'ouvrage, débordant de part et d'autre à l'extérieur de celui-ci et étanche dans la traversée.

Le fourreau doit être placé de façon à ne pas gêner l'ouvrage traversé. Extrait de la NF DTU 61.1 P2


Règles pour une gaine technique commune

En habitation individuelle, peut-on faire passer une canalisation de gaz et une canalisation électrique dans une gaine technique commune ?

Il est interdit d'avoir une canalisation de gaz dans une même gaine que les colonnes électriques.

Référence réglementaire : NF P 45-204-2 (DTU 61.1). Partie 2 - Cahier des clauses techniques art 5.3.3.1.1.3

La combustion du gaz demande une grande quantité d'air (dioxygène), il faut donc veiller soigneusement à la ventilationdes locaux.

Canalisation de gaz dans les faux plafond

Comment faire passer une canalisation dans un faux plafond ?

Les tuyauteries de gaz peuvent emprunter l'espace entre le plafond et le faux plafond sous réserve que les conditions ci-dessous soient simultanément remplies :

  • Les distances de 30 mm en parcours parallèle et de 10 mm en croisement entre la tuyauterie de gaz et les autres canalisations sont respectées.
  • Le faux plafond comporte une ventilation propre ou en large communication avec l'atmosphère du local.
  • L'intervalle entre plafond et faux plafond doit être visitable sur le parcours de la canalisation.

Toutefois, ces 3 conditions ne sont pas exigées si la tuyauterie est placée sous fourreau métallique continu et étanche, débouchant librement à une extrémité, au moins dans un espace aéré ou ventilé. Référence réglementaire : NF P 45-204-2 (DTU 61.1). Partie 2 - Cahier des clauses techniques art 5.3.3.1.2.6



Tuyau de gaz dans carrelage

Peut-on faire passer une canalisation de gaz dans une chape de carrelage ?

  • L'enrobage des canalisations de gaz, dans un mortier de pose des carrelages scellés ou des chapes à base de liants hydrauliques destinées à recevoir un carrelage collé ou un revêtement souple, est interdit. Référence réglementaire : NF P 45-204-2 (DTU 61.1). Partie 2 - Cahier des clauses techniques art 5.3.4.1.1.

Encastrer le gaz dans du béton

Peut-on encastrer une canalisation de gaz dans une dalle béton ?

Tuyau de gaz dans un élément de construction

L'incorporation des canalisations de gaz dans un élément de construction est possible. Cependant, le parcours devra être simple, sans contact avec une autre tuyauterie ou une canalisation électrique et l'épaisseur minimale d'enrobage des canalisations sera de 20 millimètres. Référence règlementaire : NF P 45-204-2 (DTU 61.1). Partie 2 - Cahier des clauses techniques art 5.3.4.1.

Tuyau de gaz dans un ravoirage*

Est-il possible de placer un tuyau de gaz dans un ravoirage ?

Oui : Il est possible de placer un tuyau de gaz dans une gaine ou en utilisant directement du tuyau WICU.

*Le terme ravoirage désigne un ouvrage réalisé sur un support béton permettant d’y loger les canalisations de plomberie, de chauffage et d’électricité et d’atteindre la cote de niveau souhaitée. Le ravoirage remplace le mortier tiré à la règle ou le sable stabilisé. Il est composé d'un mortier maigre autonivelant composé de ciment, de sables et d’adjuvants, coulé soit en adhérence soit désolidarisé de la dalle béton.

Règles de conception dans un immeuble

Les règles de conception dans un immeuble équipé d'appareils à gaz et de ventilation mécanique sont contrôlées. Cas des conduits individuels avec des appareils à gaz autres que ceux mentionnés à l'alinéa b.

Norme NF P 45-204

Le paragraphe 9,412 du cahier des charges de la norme NF P 45-204 (Référence DTU 61.1) s'applique :

a) Lorsqu'un immeuble est équipé d'une installation de ventilation mécanique non prévue pour l'extraction mécanique des produits de la combustion des générateurs à gaz, le raccordement de ceux-ci sur l'installation est interdit.

b) Lorsqu'un immeuble est équipé d'une VMC- Gaz (qui assure simultanément l'extraction mécanique des produits de la combustion des générateurs à gaz, et la ventilation mécanique des logements), les appareils à gaz raccordés placés à l'intérieur des logements sont normalement raccordés à cette installation.

c) Pour les autres cas, on doit s'assurer que la dépression créée dans le logement par l'évacuation mécanique de l'air ne puisse entraîner le refoulement des produits de combustion.

Les configurations admises sont les suivantes :

  • Les appareils étanches à gaz peuvent coexister avec une installation de ventilation mécanique contrôlée (VMC).
  • Les appareils non étanches à gaz raccordés à un conduit de fumée à tirage naturel peuvent coexister avec une installation de ventilation mécanique contrôlée (VMC) si l'appareil est situé dans un local séparé par une porte non perméable des locaux ventilés par VMC et muni d'une entrée d'air.


Vous avez une question?


Recherche de mots clefs dans les articles

900 articles

Principaux types de gaz à effet de serre et réchauffement climatique

L'effet de serre est dû aux gaz qui absorbent une partie des rayons solaires en les redistribuant sous la forme de radiations qui rencontrent d’autres molécules de gaz, répétant ainsi le processus et créant l'effet de serre, d'où une augmentation de la chaleur. 

Convertir le fioul domestique Règles de conversion

Le calcul des équivalences litres fioul/tonnes repose sur des règles de conversion standardisées : 1 litre de fioul = 10 kWh.  Il est possible de passer du kilo à la tonne, puis au kilowattheure. Équivalences litre/tonne : les règles de conversion. Un mètre cube est équivalent à 1000 litres. A une température de 15°C, la masse volumique du fioul est comprise entre 0,830 et 0,880 kilogrammes par litre.​

La France voulait réduire le nucléaire dans le bouquet énergétique

La France voulait réduire la part du nucléaire dans son bouquet énergétique et fermait la porte à l'exploitation des gaz de schiste sur son sol et souhaitait vendre à la Pologne des réacteurs atomiques, tandis que le géant français Total énergies y cherchait du gaz de schiste. Source AFP.

Centrales nucléaires en France Conflit entre sécurité et profit

Hubert Reeves donnait une interview au journal « La Vie », le 24 mars 2011 où il déclarait « ce conflit entre la sécurité et le profit est pour moi une des raisons pour laquelle je pense que le nucléaire est une activité trop dangereuse pour être confiée aux « humains trop humains ». 

Vente et pose cheminée foyer Turbofonte gaz Gouesnou 29 Finistère

Vente et installation de cheminées inserts foyers et poêles à gaz de la marque Turbofonte. Un showroom Chaleur bois de 200 m2 situé 19 boulevard Gabriel Lippmann 29850 Gouesnou dans le Finistère (29) permet de découvrir une grande quantité de modèles à gaz.

Bois énergie composition chimique carbone hydrogène azote eau

Lorsque l'on découvre la composition chimique du bois, ses utilisations très diverses (charpente, chauffage, pâte à papier, isolation, carburant, etc.), on s'aperçoit que le bois est vertueux dans certaines applications (même en recyclage) en raison de ses propriétés mécaniques, sa tenue au feu à haute température, son captage de carbone (il stocke le CO2 ou dioxyde de carbone) et non écologique ni renouvelable quand il est utilisé comme combustible, car sa combustion et les résidus qu'elle entraine ont un impact négatif sur l'environnement.

Centrales atomiques dans le monde Bilan nucléaire mondial

Le bilan nucléaire mondial est édifiant. Le parc nucléaire civil dans le monde comptait en 2021 444 tranches nucléaires dans 32 pays. Chiffres de l'Agence internationale de l'énergie atomique. À l'heure actuelle, 57 installations sont en cours de construction et 101 centrales nucléaires sont encore prévues. La Chine avait déclaré 31 projets de construction.

Facteurs modifiant le rendement des chaudières de chauffage

​Le rendement d'une chaudière bois fioul ou gaz est le rapport entre le combustible consommé et l'énergie produite. Plus le chiffre du rendement est élevé et plus les économies seront importantes. Cet indicateur est essentiel pour le choix d'un appareil de chauffage. Le rendement des chaudières de chauffage est exprimé en PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur).

Charger plus d'articles