La Terre, heureux hasard ou conception intelligente ?

Dernière modification :

la-planete-terre-vue-du-ciel-portail-encyclopedie-picbleu.jpg
Lorsque l'on étudie la Terre et ses merveilleux systèmes de protection, de régulation et de recyclage, il est intéressant de noter l'ensemble des « hasards » heureux qui démontrent une incroyable complexité de ses mécanismes. La Terre permet la vie grâce à toute une série de « coïncidences » heureuses et extraordinaires.

Sommaire

  1. Comment la vie est-elle apparue sur Terre ?
  2. La Terre : une harmonie parfaite
  3. La rotation de la Terre
  4. Les deux boucliers de la Terre
  5. Ces boucliers sont de pures merveilles inexpliquées
  6. Des cycles naturels pour permettre la vie : l'eau
  7. Les cycles de l'oxygène et du carbone
  8. Le cycle de l'azote
  9. Portrait d'Hubert Reeves

1. Comment la vie est-elle apparue sur Terre ?

Que l'on soit persuadé que tout est l'oeuvre d'un créateur divin ou que l'apparition de la vie correspondait à une simple conjonction de facteurs propices à la vie, force est de constater que nous jouissons d'une incroyable chance de vivre sur notre planète bleue avec tous les paramètres idéaux.

2. La Terre : une harmonie parfaite

Nous habitons un véritable paradis (parfois sans en prendre vraiment conscience) du fait que tout a été prévu et de façon parfaite.

La Terre se situe dans notre galaxie : la Voie lactée, une « zone habitable » selon les scientifiques, qui concentre les doses parfaites d'éléments chimiques indispensables et nécessaires à la vie.

Elle est proche du soleil, idéalement à 150 millions de kilomètres.
Son orbite pratiquement circulaire permet à la Terre de ne pas geler et de ne pas brûler tout en bénéficiant de sa lumière et de sa chaleur.

Le soleil, cette « étoile très spéciale » (1) est une planète parfaite pour la Terre qui émet une juste quantité d'énergie toujours stable.

(1) WilliamC. Burger Perfect planet Clever Species How unique arewe 2003.

3. La rotation de la Terre

La lune exceptionnellement grande permet le mouvement des marées, indispensables pour l'équilibre écologique de la planète.
Son attraction permet à l'axe de la Terre de poursuivre une rotation stable sans vaciller.

La rotation de la Terre possède une vitesse idéale pour créer la succession de la nuit et du jour sans surchauffe de la partie exposée au soleil et donc gel sur la face opposée.
Une vitesse excessive engendrerait des vents violents et une vitesse trop lente dégraderait la vie par une chaleur et un froid intense. 

L'inclinaison de la planèteTerre Doc Picbleu

L'inclinaison de la Terre est de 23.26 degrés, cette inclinaison idéale permet de modérer les températures et de créer une grande variété de zones climatiques et surtout de provoquer les saisons.

4. Les deux boucliers de la Terre

La terre possède deux boucliers qui la protègent des agressions de l'espace.

Le champ magnétique terrestre qui s'explique par la rotation rapide d'un noyau de fer en fusion. Ce champ magnétique se diffuse largement dans le cosmos et stoppe les rayonnements cosmiques ainsi que toutes les forces mortelles : l'explosion de la couronne solaire qui projette des milliards de tonnes de matière dans l'espace, un vent solaire (un courant permanent de particules d'énergie), les éruptions solaires qui chaque seconde libèrent l'équivalent de milliards de bombes nucléaires.

L'atmosphère terrestre est composée d'une enveloppe gazeuse qui permet la respiration, mais qui fournit une protection complémentaire. La stratosphère est constituée d'une forme d'oxygène (ozone) qui possède la propriété d'absorber 99 % des rayons ultraviolets (UV). Ainsi, cette couche d'ozone protège la vie contre les rayonnements et incroyablement s'intensifie suivant l'intensité des rayons UV.

Encore plus incroyable, l'atmosphère assure une protection efficace contre le bombardement permanent de millions d'objets venus de l'espace d'une taille microscopique à des tailles plus conséquentes qui se consument en se transformant en de magnifiques éclairs lumineux que l'on appelle météorites.

5. Ces boucliers sont de pures merveilles inexpliquées

Ces boucliers sont de pures merveilles qui sont inexpliquées : leur conception n'est pas comprise par les scientifiques. Tout en ne bloquant pas la chaleur ni la lumière visible, ils répartissent la chaleur autour du globe le jour en ralentissant la perte de chaleur nocturne en agissant comme une couverture.

La Terre assure le recyclage de ses déchets avec une harmonie écologique proche de la perfection.

Le système de recyclage de ses déchets a été conçu avec une harmonie écologique proche de la perfection. L'éco système terrestre est tellement perfectionné que l'on peut se demander comment cet heureux hasard a opéré pour créer une aussi ingénieuse méthode de génie climatique.

L'homme depuis la révolution industrielle produit des millions de tonnes de déchets toxiques qui polluent la terre, l'eau, l'air de substances qu'il ne peut recycler et dont parfois il ne maîtrise pas les effets.

La planète terre n'est pas en danger : l'homme oui : il lui suffira d'attendre 100, 200, 2000, 100000 ou 20000000 ans pour éliminer totalement ce que l'homme a créé.

6. Des cycles naturels pour permettre la vie : l'eau

  •  Le cycle de l'eau
  •  Les cycles du carbone et de l'oxygène
  •  Le cycle de l'azote
  •  Le recyclage

Grâce à cette prodigieuse fonction qui est le recyclage naturel de l'eau, du carbone, de l'oxygène et de l'azote, les ressources terrestres sont infinies.

L'eau une ressource essentielle est un élément fondamental pour la vie qui recouvre une très grande partie de la terre. Le cycle de l'eau permet de fournir de l'eau potable sur une grande partie de la planète. Ce mécanisme génial est provoqué par le soleil dont la chaleur évapore l'eau. La condensation de cette eau purifiée se transforme en nuages qui après un voyage aérien tombe sur le sol en pluies, gouttelettes, grêle ou en neige.

Ce cycle se renouvelle indéfiniment en recyclant l'eau tout en la distribuant généreusement. Selon les calculs des scientifiques, l'ensemble des précipitations annuelles recouvrirait de façon uniforme l'ensemble de la planète sur une épaisseur de 80 centimètres.

7. Les cycles de l'oxygène et du carbone

Pour la vie, la respiration est capitale, elle consiste à absorber de l'air et de l'oxygène et rejeter du dioxyde de carbone. Avec plusieurs milliards d'humains et d'animaux, la Terre n'a jamais été en panne d'oxygène ni saturée en carbone, car dans l'étonnant processus du carbone les plantes absorbent la totalité du dioxyde de carbone que les êtres vivants rejettent et produisent grâce à l'énergie solaire des hydrates de carbone et de l'oxygène.

Un processus efficace, propre, silencieux et simplement génial.
Mécanisme du cycle du carbone photosynthèse

8. Le cycle de l'azote

La vie sur Terre dépend des différents gaz constituants de l'atmosphère ainsi que de nombreuses substances et notamment des protéines produites par des molécules organiques qui nécessitent de l'azote pour pouvoir les fabriquer. L'azote fait partie de l'atmosphère dont il est le constituant à hauteur d'environ 78 %.

Un mécanisme vraiment extraordinaire liant des éléments qui à priori ne semblent pas évidents permet grâce aux éclairs de produire ces molécules. Les éclairs convertissent l'azote, les plantes absorbent ces composés, les animaux ingèrent également de l'azote. Lorsque les humains, les animaux et les plantes meurent, tous les composés azotés dont ils sont constitués se désagrègent. Le travail de décomposition des tissus effectué par les bactéries libère l'azote dans le sol, l'eau et l'atmosphère et un nouveau cycle recommence.
Schéma photosynthèse

9. Portrait d'Hubert Reeves

Une vidéo documentaire très riche de 52 minutes d'un homme à part. Le portrait d'Hubert Reeves, humaniste et écologiste engagé qui associe langage, science et poésie.

L'astro physicien Hubert Reeves fait partie des rares personnes qui donnent espoir en l'humanité. Il possède la faculté de communiquer un sens de l'émerveillement à nous tous « enfants du cosmos » qui sommes « poussières d'étoiles » et habitants d'une magnifique planète dont les mécanismes complexes resteront inexpliqués encore pendant très longtemps.

  • Créer de l'oxygène coûterai 76 trillions de dollars/an

    Les arbres créent de l'oxygène

  • Picbleu: une plateforme pour tout connaître sur l'habitat et ses occupants

    La nécessité d'étudier un lieu dans son ensemble (humain et habitat) est essentielle pour Picbleu : Connaître la transition énergétique : décider pour agir.

    Tous les savants, scientifiques, sociologues, ingénieurs sont confrontés à la même problématique : celle d’étudier un élément aux propriétés observables définies et donc limitées. La loupe et le microscope font donc perdre de vue qu'un objet s'insère dans un ensemble de relations et de processus.

    Sortir de tous les cadres

    Afin de pouvoir saisir le réel, il est indispensable de sortir de tous les cadres, il faut étudier des savoirs portant sur des objets très éloignés du sujet traité et explorer ce qui se cache derrière les formes observables du monde. En faisant référence au célèbre aphorisme d'Abraham Maslow « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » (The Psychology of Science, 1966).

    L'hyper spécialisation dans le fonctionnement de la société humaine occidentale ne donne qu’une vue partielle de la complexité du Monde et de sa beauté.

     Aphorisme d'Abraham Maslow


    Le généticien pensera que la génétique sauvera l’humanité, l'architecte s’imaginera que ses réalisations ne sont pas simplement des moyens physiques, mais qu’ils possèdent une portée philosophique supérieure. L’humain, qu’il soit scientifique, religieux ou créateur est un animal social qui partage ses idées, ses conceptions de la vérité, ses valeurs nobles ou celles qu'il attribue à la beauté si bien que par la loi universelle de la convergence, les individus finissent par suivre les mêmes voies. Les informations sont dispersées et semblent sans relations dans le mode dans lequel nous vivons.

    Dans certains cas, il y a des interdépendances, mais qu’on ne doit pas confondre avec l’interdépendance quantique qui repose sur des superpositions d’états, des complexités extrêmes, des apories à large échelle et nul doute, des processus de calcul quantique. Des intrications incluant des informations en relation avec un ensemble de « constituants quantiques ».

    Nos convictions et nos certitudes sont parfois trompeuses : « Ce qui nous paraît être de la matière solide n'est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu'elle nous donne une impression de solidité.

    Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s'arrête, il n'y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l'énergie informatisée en action ».

    Source CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire Genève), Travaux sur les anneaux d'accélération des particules.

    Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi éviter d'utiliser du papier et de l'encre ?

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Textes décalés

Actualités

Dossiers

Conseils

Publireportages